Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La nouvelle drogue utilisée dans les boites de nuit pour violer les femmes. Urgent, partagez cette information !

alcool verres biere

Sensation de bien-être et d’euphorie, voilà les effets recherchés par les utilisateurs des drogues, douces et fortes. Des sensations tellement intenses qu’elles en deviennent addictives !

Or, certaines personnes ont tendance à utiliser ces produits psychotropes pour des fins détournées. Rappelons que les effets des drogues varient selon le produit utilisé. Si quelques-unes sont connues pour procurer de l’énergie, qui se dissipe après, d’autres entraînent, au contraire, de la somnolence et une relaxation exagérée.

Ce type précis de psychotrope est justement très prisé auprès des criminels et des violeurs, parce qu’il leur facilite la tâche. Il est connu sous le nom de drogue du violeur qui est absorbée par une personne sans qu’elle ne s’en rende compte dans le but d’abuser d’elle.
Parmi les drogues les plus utilisées, on retrouve le GHB.

Qu’est-ce que le GHB ?

Le GHB (gamma-hydroxybutyrate) est un psychotrope dépresseur. Cette substance agit sur le système nerveux central, en faisant retarder le fonctionnement du corps et engourdir le cerveau. Cette drogue se présente sous différentes formes : liquide, en poudre blanche, en granulés ou en comprimés.  Elle est inodore et incolore, et une fois dissoute dans un verre de soda ou de boisson alcoolisée, il est quasi impossible de détecter sa présence. Bien qu’elle ait un léger goût salé et savonneux, celui-ci se dissipe quand elle est mélangée à un autre produit.

Généralement, le GHB est utilisé à des fins médicales, notamment pour l’anesthésie générale, mais aussi en musculation pour sa capacité à augmenter le taux d’hormones de croissance. Mais dernièrement, il est utilisé abusivement dans le but de voler ou de violer. La victime est soit disant « consentante », parce que toutes les inhibitions sont levées ou parce qu’elle ne possède pas la force de riposter, puisqu’elle entre dans un état de passivité. Le jour d’après, elle ne se souvient généralement pas de ce qui s’est passé en détail.
Ce n’est donc pas pour rien que cette drogue, porte le nom de la drogue du violeur !

Les effets du GHB :

Les effets du GHB dépendent de la dose consommée, mais sont généralement rapides. Ils apparaissent après 15 minutes de la prise en moyenne et durent jusqu’à 4 heures.

Les effets les plus notables en cas de prise de GHB sont :

  • Relaxation musculaire
  • Réduction de l’anxiété
  • Euphorie
  • Somnolence
  • Nausées
  • Vomissements
  • Transpiration
  • Incoordination des mouvements
  • Ralentissement du rythme cardiaque
  • Désorientation
  • Confusion

A forte dose, la consommation de cette substance peut avoir différentes conséquences allant de simples vertiges et fatigue, à la perte de mémoire, au délire, au coma ou à la mort.

Comment se protéger ?

Il est important de sensibiliser les gens contre les dangers de cette drogue, ainsi que toutes les autres, en mettant l’accent sur les conséquences qu’elles peuvent avoir. En plus des risques de viol, cette substance peut être mortelle.
Il est aussi important de prendre quelques précautions quand vous êtes en soirée ou en boite de nuit :

  • Tenez toujours votre verre à la main et ne le lâchez pas même quand vous allez aux toilettes
  • N’acceptez pas un verre de n’importe qui
  • Si vous laissez votre verre, ne le buvez pas quand vous revenez
  • Restez toujours près de vos amis
  • Si vous sentez que l’effet de l’alcool est beaucoup plus fort que la dose consommée,  demandez de l’aide immédiatement

Outre ces directives, il est aussi possible de prévenir la prise de GHB en détectant sa présence. Comment ? Grâce au vernis Undercover Colors !
Un groupe d’étudiants américains de l’Université de Caroline du Nord a mis au point un vernis à ongle qui permet de savoir si le verre contient des substances psychotropes comme le GHB ou encore le Rophynol. Il suffit juste de tremper le bout de l’ongle dans le verre, si le vernis change de couleur, cela indique qu’il contient de la drogue. Une invention louable

Par : Noam Therapie

Source : santeplusmag.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct