Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kayes : Think Peace mobilise les jeunes

La salle de délibération de la mairie de la Commune urbaine de Kayes a servi de cadre le mardi dernier à la mise en place de l’Assemblée de restitution communale «Prévenir l’extrémisme violent à travers des solutions alternatives intégrées» (PESAI).

La cérémonie était placée sous la présidence de Amadou Gassambé, 2è adjoint au préfet de Kayes, en présence de Mahamady H. Diallo, l’un des adjoints au maire. Cette cérémonie était organisée par la mairie de Kayes, en collaboration avec le consortium Think Peace ADEFIM et le Conseil national des jeunes du Mali (CNJ) sur financement de Global Community Engagement and Résilience Fund (GCERF).

Il s’agissait pour Abdoul Kassim Fomba, coordinateur de Think Peace, de procéder à la mise en place de deux instances : l’Assemblée communale et l’Observatoire communautaire pour l’exécution d’un projet de deux ans évalués à 400 millions de Fcfa. Ce projet qui est destiné au District de Bamako et aux Régions de Kayes, Koulikoro, Mopti, Gao, Kidal, cible au moins 2.300 jeunes.

Cette organisation qui œuvre pour faire du Mali un havre de paix, a réalisé un projet pour aider les communautés, notamment les jeunes, à lutter contre l’extrémisme violent et à s’impliquer davantage dans la résolution des conflits.

«Ce projet va s’étaler sur une première phase de 2 ans. Nous allons former 54 clubs dans 54 villages. Nous prévoyons des boîtes à outil pour faciliter l’apprentissage intergénérationnel et la formation para-juridique. Pour nous, les détenteurs de la tradition jouent un grand rôle dans la résolution des conflits. Nous voulons travailler sur l’existant pour atteindre de meilleurs résultats, en nous servant des relais de Think Peace dans les régions. Notre objectif est de promouvoir l’entreprenariat des jeunes et l’autonomisation économique des femmes. Nous voulons 50% de femmes et 50% d’hommes», a expliqué Abdoul Kassim Fomba.

Le président du CNJ, Amadou Diallo, a invité les jeunes à s’intéresser à ce projet, à se réconcilier et à s’unir pour se mettre au service du Mali et faire face aux défis de développement.

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

Source: Journal l’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct