Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Interview (presque) imaginaire : IBK : « le prochain premier ministre sera une surprise sur……prise ! »

Boubou noir, bonnet noir, brassard noir, lunettes noires, gardes du corps en noir et chat noir… Tout, chez le Chef de l’Etat, rappelle à ceux qui en doutent encore que notre pays est, toujours, en deuil. Surtout, après le drame survenu, récemment, à la Mecque.  A la résidence de Sébéninkoro, les drapeaux n’étaient, seulement, en berne ; mais en peine. Visiblement affecté par cette tragédie, IBK m’accueille. Froidement. Pas de salamalecs, encore moins d’accolades. Rien. Même pas un petit sourire. Rien de rien. C’est dans ce climat délétère que nous avons réalisé cette interview imaginaire. Ou presque.

ibrahim boubacar keita president malien ibk chef etat

Mr le président, au nom de tous mes confrères, je vous présente les condoléances de la presse privée …. de presse

C’est ce que tes confrères devraient faire, avant d’accuser le gouvernement d’avoir retenu l’information sur le nombre de victimes. Ou de ne pas expliquer les conditions dans lesquelles le drame s’est produit. Je ne  vous comprends pas, vous, les journaleux. Vous faites, toujours, le contraire de ce qu’on attend de vous. Au lieu de me critiquer à longueur de page, ou de tirer sur le gouvernement, encensez-moi pour l’énorme boulot que je suis en train d’abattre. A vous écouter, ou à lire vos torchons, je me rends compte que j’ai pris la bonne décision : diviser l’aide à la presse par deux, voire moins.

Je ne peux pas octroyer l’argent public qu’à ceux qui le méritent !

C’est-à-dire ?

C’est-à-dire les partis politiques, qui ont accepté de me faire allégeance ; c’est-à-dire la société servile, pardon civile, qui n’organise plus de marche ou de sit-in. Sans ma bénédiction. Donc, si vous aussi, vous voulez être dans mes bonnes grâces, encensez-moi !

Mr le président, le journaliste n’a pas vocation à encenser les gens, fussent-ils présidents de la République

Tant pis pour vous ! Je vois que j’ai raison de me méfier de vous, comme de la peste.

Mr le président, à quand le nouveau gouvernement, le définitif je veux dire ?

Ce sera une surprise !

Vous voulez dire, une surprise sur…..prise ?

C’est bien ça ! Mais ne te fatigue pas, je ne te dirai rien ! La seule chose que je peux te dire, c’est que ce sera un gouvernement commando !

Et qui sera le prochain Premier ministre ?

Je ne te le dis pas !

Dr Boubou Cissé ou Boubeye ?

Je ne sais pas !

Propos recueillis par Le Mollah Omar

Source: Canard dechainé

avatar
  Subscribe  
Notify of
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct