Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ibrahima Dahirou Dembélé : ministre de la Défense et des Anciens combattants

Une des missions cruciales du gouvernement de Dr. Boubou Cissé est de rétablir la sécurité sur l’ensemble du territoire, en luttant farouchement contre le terrorisme. Pour relever ce défi de taille, le choix a été porté sur le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé, dont la compétence est unanimement reconnue par ses frères d’armes.

Le nouveau ministre de la Défense et des Anciens combattants est né le 9 janvier 1967 à Ségou. Issu de la première promotion du Prytanée militaire de Kati 1981, il rejoint l’Ecole militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro en 1988. À sa sortie de l’EMIA en 1991, il est affecté au 11ème  Bataillon d’infanterie motorisée de Kidal où il est nommé successivement chef de section puis adjoint au commandant de la 112èmecompagnie d’infanterie motorisée.

Après sa spécialisation à l’Ecole d’application de l’infanterie de Montpellier en 1994, Ibrahima Dahirou Dembélé commande la compagnie d’intervention rapide de Sévaré (DAMI) de 1994 à 1999 avec un stage de formation des commandants d’unité en 1997 en France. De 1999 à 2001, il est instructeur et directeur adjoint à l’EMIA puis devient officier d’état-major au niveau de différents régiments et régions militaires du Nord (Tessalit, Gao) entre 2001 à 2003. Il obtint son brevet d’état-major à l’école d’état-major de Koulikoro en 2003, avec mention bien.

Nommé chef de division «enseignement-formation» à la direction des écoles militaires en 2004, il rejoint par la suite l’école d’état-major de Koulikoro où il servira d’abord comme professeur de groupe en 2007 et devient directeur des études en 2009. Parallèlement, il donnait des cours à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye aux observateurs militaires de l’ONU et de l’UA en qualité d’instructeur non permanent de 2005 à 2008.

Ibrahima Dahirou Dembélé fut désigné en 2009 pour l’école de guerre à Bandung en République d’Indonésie. À son retour en 2010, il devient commandant de Groupement tactique interarmes (GTIA) à Tessalit dans le cadre du Comité d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC) et repartira à nouveau en République d’Indonésie en 2011 pour compléter sa formation en stratégie à l’Institut de la défense nationale d’Indonésie à Jakarta, où il obtient son master en étude stratégique de résilience nationale.

Suite aux troubles politico-militaires survenus au Mali, en mars 2012, Ibrahima Dahirou Dembélé fut promu chef d’état-major général des Armées le 28 mars 2012. Avant son entrée au gouvernement, il était inspecteur général des Armées et services depuis le 14 février 2018.

Le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé a reçu plusieurs décorations : médaille commémorative de campagne Flamme de la Paix en 1996, Officier de l’Ordre national du Mali en 2019, médaille de la Mission des Nations unies au Liberia, médaille de la Mission des Nations unies au Sud Soudan, médaille d’or du ministère de la Défense de France en 2009, médaille de la sécurité de l’Union européenne en 2013.

Père de quatre enfants, il parle couramment le bambara, le français, l’anglais et le bahasa indonésien.

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct