Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

GROS SCANDALE AUX IMPOTS – DGE – suite Comment le nouveau DGE a fait perdre plusieurs milliards F CFA d’impôts fonciers de l’ACI 2000 à l’État malien

La nomination du nommé Hamadou Fall Dianga en qualité de Directeur des Grandes Entreprises (DGE) du service des Impôts n’a pas encore fini de faire jaser. Les révélations se suivent et ne se ressemblent pas. Dans notre précédente livraison, nous évoquions le gros scandale dont le désormais DGE s’est rendu coupable avant sa nomination. Prenez connaissance aujourd’hui des indélicatesses du même personnage ayant fait perdre plusieurs milliard F CFA à l’État malien au titre de l’impôt foncier dans la zone ACI 2000.


Les frasques de notre tout nouveau DGE ne s’arrêtent à cette seule perte de recettes du contribuable malien (Lire « Le Sphinx» N° 813 du 19 février 2021 : «GROS SCANDALE AUX IMPOTS – DGE – Le nouveau DGE sous le coup d’une sanction administrative»).
Alors chef du centre des Impôts de la Commune IV chargé de la zone résidentielle ACI 2000, le même personnage a fait perdre d’importantes recettes foncières à l’État. Il s’agit bien de l’ACI 2000. Imaginez vous-même les constructions dans cette cité huppée, les magasins pour clients fortunes et de haut standing, ces prix de loyer et location au plafond…
Les impôts fonciers étant sous-imposés sous sa gouvernance au centre-IV, l’État perdit en effet d’importantes ressources estimées à plusieurs milliards F CFA contre quelques millions au moment des faits.
Conséquence : la nouvelle administration a changé la quasi-totalité des agents chargés du recensement de cette zone ACI… Une décision qui ne manque pas de relents. Les nouveaux sont en train de se battre à l’heure actuelle afin de ramener les contribuables de cette partie de la capitale à leurs justes valeurs imposables…


Que dire des gros contribuables inscrits et bien cachés au centre IV où ils n’ont pas leur place. Le nouveau DG les amènera-t-il avec lui à la Direction des Grandes Entreprises ou les laissera-t-il au Centre IV où ils sont sous-imposés et constituent un gros manque à gagner à l’État malien ? On verra bien !
Bien évidemment, le suspect prétend avoir atteint ses objectifs lorsqu’il était chef du Centre IV de Bamako. Vrai ! En vérité, l’homme se contentait de ce qu’on appelle dans le milieu, des «recettes couchées», des mannes pour la perception desquelles, aucun effort et initiative particulière n’est déployée. Ces recettes sont automatiquement identifiées et perçues (ITS, redevances passeports, les timbres de la police des frontières, etc.). Il s’agit en clair, de recettes acquises d’avance et ne nécessitant aucun effort particulier. N’importe quel fainéant aurait atteint ses objectifs ici !
L’on constate donc qu’avec cette nomination du sieur Hamadou Fall Dianga , les nouveaux maîtres du pays font plutôt la promotion de la médiocrité et se discréditent du coup. D’ores et déjà, le moral des travailleurs de ce secteur est durement affecté et cela risque d’impacter les objectifs, à court, moyen et long termes…
A suivre
Mariam Sangaré

Source: Sphinx Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct