Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gestion du Bassin de la Volta: le Mali met en place sa structure nationale

Sous la présidence du conseiller technique du ministère de l’Energie et de l’eau, Issa SAMAKE, notre pays a mis en place, le mercredi dernier, sa structure focale nationale de l’Autorité du Bassin de la Volta (AVB) créée en 2007 pour une meilleure gestion des ressources dudit Bassin.

Les travaux de mise en place de la structure focale nationale de l’AVB tenus à l’hôtel El Farouk ont été supervisés par le Secrétaire exécutif de l’Autorité du Bassin de la Volta, Robert Yaovi DESSOUASSI, après l’ouverture officielle par le représentant du ministre en charge de l’Eau, Issa SAMAKE. C’était en présence de plusieurs acteurs et responsables de la gestion intégrée des ressources en eau.
L’organisation de l’atelier s’inscrit dans le cadre de la gestion intégrée des ressources en eau de la Volta. Estimé à environ 400 000 km², le fleuve de la Volta est un cours transfrontalier partagé par 6 pays : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali et le Togo.
Dans son discours, M. Robert Yaovi DESSOUASSI a expliqué que la rencontre s’inscrit dans le plan d’actions de l’AVB consigné dans le statut de l’Organisation sous régionale. La structure sera un organe du forum des parties prenantes au développement du Bassin de la Volta. Aussi, en vue d’une gestion concertée et paisible des ressources en eau du Bassin de la Volta, les statuts de l’AVB adoptés par l’ensemble des 6 Etats parties en leurs articles 10 alinéa 1 et 2 prévoient la création des structures focales nationales.
Ainsi, l’alinéa 1 stipule : ‘’dans chaque Etat partie, le ministre en charge des ressources en eau établit une structure focale nationale chargée de coordonner les activités de l’autorité à l’échelle du pays’’. Quant à l’alinéa 2, il stipule que les attributions et la composition des structures focales nationales sont définies d’un commun accord entre les États.
À cet effet, il s’est réjoui de l’organisation de l’atelier national du Mali pour la mise en place de sa structure focale de l’AVB en lieu et place du point focal actuel. L’intérêt de la démarche est de contribuer à renforcer efficacement la coopération entre la direction et les États membres.
Le conseiller technique du ministère de l’Énergie et de l’eau a rappelé que depuis sa création, en 2007, en lieu et place des structures focales nationales, ce sont des points focaux appuyés par leurs assistants qui font office de représentant de l’AVB dans les États parties.
Mais, c’est en 2013, a-t-il indiqué, la nécessité de la mise en place des structures focales nationales a été actée, conformément aux recommandations du Plan stratégique 2015-2019. Comme M. DESSOUASSI, il confirme également que ces structures constituent un maillon important dans le dispositif de fonctionnement de l’AVB et jouent un rôle fondamental et prépondérant dans la mise en œuvre de son mandat.
Par Sikou BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct