Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Futur gouvernement : Ces grands partis politiques qui doivent faire autant qu’IBK

Marginalisés par les responsables du BPN de leurs partis, les jeunes politiques émergent difficilement au poste de ministre de la République. Une réalité qui doit être révolue avec l’élection de l’honorable Moussa Timbiné à la tête de l’Assemblée nationale. 

Soutenu par le Président de la République IBK, le président de la jeunesse RPM Moussa Timbiné a été élu président de l’Assemblée nationale, devenant de facto la deuxième personnalité du pays. Un bel exemple pour les présidents des différents partis politiques dont l’ADEMA-PASJ où les responsables restent accros aux postes de ministres au détriment des jeunes compétents du parti.

Le choix porté par le président Ibrahim Boubacar Keita sur la personnalité du député élu en Commune V du District de Bamako pour occuper le perchoir de l’Assemblée nationale au nom des partis politiques de la majorité présidentielle et de son propre parti, le RPM, n’est pas anodin.  Pour bon nombre de citoyens, cela est la consécration de sa décision de dédier son mandat courant à la jeunesse du pays.

Fer de lance de toutes les formations politiques, les jeunes politiques doivent désormais interpeler leurs présidents respectifs sur la proposition des ministres dans la formation de chaque gouvernement, où à défaut le Chef de l’Etat IBK, lui-même, prenne sa décision pour étendre cet amour qu’il a pour la jeunesse aux autres partis politiques.

Qu’on se rappelle le grand succès de la campagne présidentielle de 2018 couronnée par la victoire écrasante d’IBK face à son challenger Soumaila Cissé est dû en grande partie à la mobilisation incontestée des présidents des jeunes des partis politiques.

Discipline

De Kayes à Koulikoro en passant par Ségou et Mopti lors des conférences régionales de l’ADEMA-PASJ, préparant l’élection présidentielle de 2018, le président de la jeunesse, Lazare Tembely, et son secrétaire général, Amar Haidara, à côté de leurs aînés, de par leurs discours responsables ont invité les militants et les militantes à la discipline et au respect de la décision du bureau politique national à voter le candidat IBK.

«Entre son parti et sa personne, on met le parti devant, entre le Mali et l’ADEMA, nous mettons le Mali devant, c’est pourquoi nous demandons à tous les responsables du parti à se mettre en ordre de bataille pour honorer la décision du parti ADEMA-PASJ qui consiste à soutenir IBK», déclarait Lazare Tembely à Mopti en juillet 2018 devant les cadres du parti leur appelant à l’union sacrée autour d’IBK.

A l’annonce de la création de la majorité présidentielle Ensemble pour le Mali (EPM), convaincus de leur capacité de mobilisation, les jeunes des partis politiques membres de l’EPM se retrouvent, ensemble, autour de l’honorable Moussa Timbiné pour mener à bon port la campagne d’IBK en 2018. Le résultat est sans appel et depuis lors, ce second mandat d’IBK est annoncé dédier à la jeunesse par le vainqueur lui-même.

Premiers acteurs des mobilisations à toutes les manifestations politiques grandioses, les jeunes des partis politiques ne doivent plus être maintenus par leurs mentors à des nominations aux postes de chargé de mission ou d’attaché. Ils méritent, bien entendu, celui des ministres de la République. Et c’est sur ce terrain-là, tous les présidents des partis politiques sont invités pour emboiter le pas à IBK.

  1. Morba

Source : Lexpressdumali.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct