Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival International d’Ici et d’Ailleurs ‘’FESTIA’’ : A la découverte de soi !

Mme Keita Aminata Maïga, première Dame a présidé vendredi dernier la cérémonie de lancement de la 1èreédition du Festival International d’Ici et d’Ailleurs dénommé ‘’FESTIA’’.  

Regroupant les icônes de la mode du Benin, du Burkina, du Bouroundi, de la Côte d’ivoire, du Cameroun, de la France, du Mali, du Nigeria, du Sénégal et du Togo, la rencontre avait pour thème  « La Mode, itinéraire de la découverte de soi, culture de la paix et de la cohésion sociale ».

 

L’évènement a duré 3 jours (du 4 au 6 mai dernier), au cours desquels, des ateliers ont été organisés sur des thématiques ‘’comment se maquiller ?’’, ‘’comment attacher son foulard ?’’, ‘’Perlage’’ et ‘’Coiffure pour les enfants’’.

Les festivaliers ont également pris part à deux conférences sur ‘’la relation Designer-Mannequin’’ et ‘’comment accroître la redistribution des produits culturels et artisanaux en Afrique’’ et à des ventes aux enchères pendant des défilés pour permettre à nos créateurs de vivre du fruit de leurs efforts.

Dans son discours de bienvenue, Mme Fadi Maïga, promotrice du ‘’FESTIA’’ a expliqué que son festival est né à partir d’un constat. Parce que, dit-elle, lors qu’on parle du Mali ou du Sahel aujourd’hui, l’imaginaire collectif est désormais formaté avec des maux qui caractérisent l’insécurité, le terrorisme, ou le djihadisme.

« Or, nos régions regorgent d’immense créateurs talentueux qui n’attendent que d’être connus, reconnus ou revalorisés. D’où l’impérieuse nécessité pour nous de créer ‘’FESTIA’’  », a ajouté Mme Maïga pour qui,  le but de son initiative est de rendre hommage à nos créateurs et de valoriser les différents talents.

Il s’agissait aussi, dira l’initiatrice du FESTIA, pour cette 1ère édition, de rendre hommage à la ville de Gao, considérée comme une cité de savoir, de créativité, de résistance ou de symbole. « A travers l’étape Gao, nous avons voulu donner un signal fort. Ce signal n’est autre que la solidarité », a conclu Mme Fadi Maïga.

Pour Mme Keita Aminata Maïga, première Dame du Mali,  cet évènement artisanal et culturel est un cadre privilégié de découverte et d’échanges entre les peuples du Mali et d’Ailleurs.

« Il est sans contexte que la mode est un élément à part entière du patrimoine des peuples et que ‘’FESTIA’’ est une occasion de la revisiter », a ainsi salué Mme Keïta Aminata Maïga la promotrice du festival et tous les invités venus d’ailleurs.

Parlant du thème, selon la première Dame, c’est une invite à la découverte et la conservation de nos valeurs identitaires qui contribuent à notre construction citoyenne.

« En plus d’être un lieu de rendez-vous, du donner et du recevoir, ‘’FESTIA’’  constitue également un cadre idéal pour confirmer les talents de créativité, nouer des liens d’amitié, de fraternité et de solidarité», a indiqué Mme Keïta.

Certes la mode est d’abord un acte de création, mais elle est aussi une filière économique et porteuse d’emplois notamment pour les jeunes talents créateurs. C’est pourquoi, la première Dame a dit être convaincue que  ‘’FESTIA’’ pourra aider à construire une économie autour de la mode artisanale de notre pays.

« La convergence de toutes les régions du Mali avec chacune son savoir faire autour de la mode traduit la volonté d’une synergie pour la création d’un label Mali qui se porte et s’exporte », conclura Mme Keita Aminata Maïta.

Djibril Kayentao

Le 26 Mars

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct