Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

FEMAFOOT-DNSEP : Le dialogue de sourd se poursuit

Après les  deux lettres de la Direction  Nationale des Sports et de l’Education Physique  (DNSEP) envoyées au secrétaire général de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) l’invitant  d’une part à communiquer les noms des clubs devant représenter le Mali aux compétitions africaines des clubs et d’autre part, à faire évacuer les locaux de la FEMAFOOT  occupés   par l’un des candidats, le secrétaire général de la FEMAFOOT n’a pas tardé à réagir.

En réaction aux deux lettres n° 0841/MS-DNSEP  et n° 0842/MS-DNSEP  du Directeur National des Sports et de l’Education Physique  datant du 27 novembre dernier l’intimant  d’une part à communiquer à la CAF,  les noms des clubs devant représenter  le Mali aux compétitions africaines et d’autre part, à faire évacuer les locaux de la Fédération Malienne de Football carillégalement occupés par un des candidats à l’élection des membres du bureau de la dite Fédération , la réaction du secrétaire général de la FEMAFOOT Ségui Kanté ne s’est fait pas attendre.  Dans la lettre n° 088/2017-2018/FEMAFOOT du 28 novembre 2017, le secrétaire général  de la FEMAFOOT a tenu à rappeler que depuis le 11 octobre 2017, date de la passation de service entre les présidents sortants et entrant de la FEMAFOOT, un nouveau  comité exécutif  issu de l’Assemblée Générale ordinaire élective des 8 et 9 octobre 2017, est aux commandes et gère les activités footballistiques au Mali.  C’est ainsi que poursuit-il, les 21ème et 22ème dernières journées du championnat national ligue 1 orange, les quarts de finales, les demi-finales et la finale reportée de la 57ème édition de la coupe du Mali ont été organisées et financées par l’actuel  Comité Exécutif de la FEMAFOOT.  Par conséquent dit-il,« jusqu’à preuve du contraire, les élections au niveau de la FEMAFOOT sont  derrière nous et l’on ne saurait parler d’occupation illégale des locaux de ladite institution par un organe dirigeant régulièrement constitué ». Avant de recommander  au  directeur national des Sports et de l’Education Physique de bien vouloir  s’en tenir aux dispositions pertinentes de l’article 44 du décret n° 98-215/P-RM du 2 juillet 1998 relatif à la délégation de pouvoir accordée à la FEMAFOOT et qui reste toujours en vigueur.  Pour le secrétaire général de la FEMAFOOT, ce n’est donc point les termes des correspondances émaillés de menace voire de harcèlement qui leur feront dévier de leur conviction de ne servir que l’intérêt du football malien.

Quant à la lettre l’invitant à communiquer à la CAF les noms des clubs devant représenter le Mali aux compétitions africaines, si aux yeux d’Ibrahima Fomba,  directeur national des Sports et de l’Education Physique, c’est le Stade Malien de Bamako et le Djoliba AC  qui représenteront le Mali à la Ligue des Champions et l’AS Réal et les Onze créateurs à la Coupe CAF, Ségui Kanté en a décidé autrement. Faute de pouvoir achever le championnat national bloqué à la 22ème journée, il  a plutôt communiqué à la CAF  le Stade Malien de Bamako et l’AS Réal respectivement premier et deuxième du championnat national de ligue 1 orange de la saison 2015-2016 à la ligue africaine des champions et les Onze créateurs,  vainqueurs de la Coupe du Mali et le Djoliba AC, troisième du championnat national de l’année dernière, en coupe CAF.

Ce dialogue de sourd entre la Fédération Malienne de Football et la Direction Nationale des Sports et de l’Education Physique risque d’envenimer  davantage la crise du football malien si une solution n’est pas trouvée  au problème. Les plus hautes autorités du pays sont plus que jamais interpelées pour trouver une solution à cette crise qui s’aggrave de jour en jour.

Almihidi  Touré

 

Source:  Tjikan

 –
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct