Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

« Facebookan »: chargé de mission, c’est quoi même ?

La nomination de farouches opposants du régime dans le gouvernement ne finit pas de faire le buzz sur la toile. Cette nouvelle nomination de Mme Kadidia Fofana donne l’occasion aux internautes d’expliquer et de comprendre le rôle d’un chargé de mission dans un département ministériel. Votre Facebookan du jour.

Boubacar Salif Traore : Un Chargé de mission n’est pas un poste politique, mais technique. Le scandale serait le choix d’agents techniquement mauvais.

Ché Diawara : C’est bien ça le problème. Au lieu de nous mettre des techniciens/scientifiques qui ont les connaissances, on vient nous mettre des touristes.

Samba Gassama General : Je crois que vous faites erreur. Le poste de chargé de mission, comme son nom l’indique, n’a rien de précis. C’est carrément un fourre-tout, un poste politique qui permet de nommer des gens sur une base purement politique, sans tenir compte de la compétence. Quand le ministre s’en va, il part avec ses chargés de mission.

Hamidou Doumbia : Tu as raison. Le poste technique, c’est le secrétariat General composé du SEGAL et des conseillers techniques. Sinon, le Cabinet composé du Chef de Cabinet et des chargés de Mission est politique.

Samba Gassama General : Hamidou Doumbia, tout à fait. C’est pourquoi je rigole avec cette histoire de chargé de mission. Un poste sans réelle fonction qui peut s’arrêter du jour au lendemain.

Boubacar Salif Traore : Samba Gassama General justement mon souci ce sont les insuffisances de notre société. Admettons que le poste soit politique, est-ce la raison d’en faire un « fourre-tout » ?

Boubacar Salif Traoré : C’est au Mali que ce poste a été dévoyé. Sinon, le titulaire de ce poste doit être un technicien qui prépare les activités du ministre.

Hamidou Doumbia : S’ils partent avec les conseillers techniques, c’est là on peut crier au scandale, car ce poste est réservé seulement à des fonctionnaires. Par contre, le Cabinet est réservé aux militants politiques même en Europe, à la différence qu’eux, ils prennent des militants compétents.

Moussa Sidibé : théoriquement, un chargé de mission est généralement nommé pour une mission technique précise dans les objectifs, le contenu et le temps (généralement la question technique pour laquelle la mission est convoquée peut durer quelques mois ou années). Et le chargé de mission travaille en collaboration avec les conseillers techniques qui ont un poste permanent et conseillent le ministre dans leur domaine de compétence. Le chargé de mission est mis à la disposition soit de son corps d’origine, ou retourne à sa fonction ou métier d’avant. Le chargé de mission a recours à plusieurs conseillers dans le cadre de sa mission précise confiée par le ministre. Au Mali, nous avons tout dévoyé et de par la politisation des fonctions même administratives, on enlève à tous les postes leur contenu.

Boubacar Salif Traoré : Samba Gassama General, il n’y a pas que ce poste qui peut s’arrêter du jour au lendemain. C’est toute l’administration qui est suspendue au conseil des ministres du mercredi…

Ousmane Ousmo Dembélé : Un chargé de mission doit être engagé et chargé des missions conformes à ses compétences, car son travail exigera de la technicité sur le terrain. La technique n’étant que l’application d’une compétence théorique sur le terrain pour l’accomplissement d’une tâche. Les missions d’un chargé de mission techniquement nul auront quel impact sur le fonctionnement du ministère ? Est-ce parce qu’un poste est occupé par nomination qu’il n’est plus technique ? Ils se battent pour le changement, mais défendent les dysfonctionnements au sommet de la gouvernance du simple fait de leur positionnement politique. Si ces chargés de mission n’avaient pas quitté une position pour une autre, on aurait sûrement vu d’autres définitions de ce poste.

Bakus Dan : Tout un Cabinet ministériel est par essence politique. Mais les chargés de mission ont chacun des domaines de compétence et de missions spécifiques au même titre que les Conseillers techniques qui ont juste l’avantage d’être des fonctionnaires. Vous avez de nombreux chargés de mission qui ont plus d’expertise que des Conseillers techniques. Depuis un certain temps, vous avez des conseillers techniques très jeunes avec très peu d’expertise, parce qu’ils sont juste des fonctionnaires et vous avez des chargés de mission venus du privé, de la diaspora, qui sont des matières, des références. Le poste de chargé de mission n’est pas un fourre-tout dans un Cabinet présidentiel. Il est primordial dans un ministère sérieux. Il est en charge d’un domaine spécifique et il intervient sur des questions précises.

Oumou Tounkara Khalil : Normalement, le chargé de mission est une personne ressource dans le domaine. C’est la raison pour laquelle j’ai félicité Siaka Coulibaly qui remplit bien cette condition. Ce n’est pas un emploi fictif. Si mercredi Djime Kanté était nommé au ministère de la Santé, je le féliciterais de la même façon. Il y a des chances qu’eux ne se tournent pas les pouces à leur poste.

Salif Siré Hanguine : Au contraire mon cher, le poste de chargé de mission est un poste politique, mais une mission technique avec rang protocolaire.

Mohamed BA : Dans le même contexte, comprendre qu’il n’y a aucun problème avec la nomination des chargés de mission. Mais s’il faut manipuler les masses, injurier le président pour finir Chargé de mission de son gouvernement, il y a de quoi s’interroger sur l’objet et les fondements des luttes. Juste petite précision. Question de moralité. Bonne Mission et bon appétit aux opportunistes !

Ousmane Baradji : La politique n’est pas l’église ou la mosquée où l’on ne se dit que des mots doux. Il n’y a pas de barrière infranchissable entre les grands adversaires ou ennemis politiques. Injurier le président ne signifie pas qu’on abandonne sa vocation au service de son pays. Je ne suis pas d’accord avec vous.

Boubacar Sow : Ils sont moralement très mauvais ces chargés de mission là.

Brahima Sacko : À méditer sérieusement. Dans certains pays qui se respectent, le Ministère des Sports, de l’Énergie, du Plan et des Mines doivent servir de tremplin pour le décollage économique. Ici, ils servent à financer le Parti. Quel dommage jeune frère de valeur!

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct