Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Entrepreneuriat Night Encourager les jeunes à la création d’entreprise

Jokkolabs, en partenariat avec la Fondation Friedrich Naumann, a organisé, dans la nuit du vendredi 13 septembre, une conférence-débat sur le thème :  »Entrepreneuriat, expérience et défis ». C’était sous la présidence du ministre de la Promotion de l’investissement privé, des Petites et Moyennes entreprises et de l’Entrepreneuriat national, Mme Safia Boly. Elle avait à ses côtés le Directeur Afrique de la Fondation Friedrich Naumann et le représentant de l’Ambassade de la France.

 

L’objectif de cette rencontre était de permettre aux entrepreneurs de raconter leurs expériences, les cas d’échec et partager publiquement les leçons apprises avec l’assistance. Les jeunes entrepreneurs invités étaient Fatou Faye de  »Audacity », Amadou Diawara de  »FAMIB », Mariam Ina Kanouté de la société  »Potentiel » et Mariam Cissé de l’entreprise Sanzara.

Selon la ministre Safia  Boly, le gouvernement a inscrit la création et la promotion de l’entrepreneuriat pour les jeunes comme un objectif prioritaire de l’action publique. A cet effet, il encourage et accompagne toutes les initiatives visant la promotion et la création d’entreprises, qui apparaissent comme une solution durable pour la création d’emplois au Mali.

D’après elle,  » l’Entreprenariat Night  » contribuera à construire des réseaux nouveaux et forts avec la mise en place d’une plateforme de diagnostic, d’analyse et de dialogue entre entrepreneurs et décideurs politiques, « je reste convaincue que, dans les années à venir, les principaux débouchés économiques viendront des jeunes Maliens qui monteront leurs entreprises, créeront des emplois et de la richesse édictée conformément au Programme de société du Président de la République« , a-t-elle indiqué.

Pour Dr. Joachim Holden, la Fondation Friedrich Naumann, en tant que fondation libérale, entend fonctionner comme une plateforme en lien entre les organisations privées et la politique et l’administration. Cela, afin que les partenaires locaux puissent développer et soumettre des propositions et des solutions, qui contribueront durablement à l’amélioration du climat des affaires au Mali.

A l’entendre, la fondation promeut une démocratie libérale et une économie de marché partout dans le monde avec ses 80 bureaux à travers le monde. « Nous encourageons l’engagement pour l’entrepreneuriat et l’initiative privée, la liberté économique et politique et l’auto-responsabilité de l’individu« , a-t-il dit.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct