Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Entrepreneuriat au Mali : La Fondation Friedrich Naumann entend jouer sa partition

L’Hôtel Salam de Bamako a abrité, le samedi 14 septembre 2019, la première édition de la soirée gala sur le thème : « Entrepreneuriat : expérience et défis». Ladite rencontre est organisée par la Fondation Friedrich Naumann, en partenariat avec JOKOLABS Bamako. La cérémonie était présidée par le ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, Mme Safia Boly, en présence du directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann, Joachim Holden, du responsable de JOKOLABS Bamako, Seydou Sy et de nombreux entrepreneurs.

Selon le responsable de JOKOLABS Bamako, Seydou Sy, l’objectif de cette activité est de promouvoir l’entrepreneuriat au Mali. «Cet événement constitue un des piliers de notre travail comme Fondation qu’est la promotion de l’entrepreneuriat. Avec nos partenaires, nous encourageons l’engagement pour l’entrepreneuriat et l’initiative privée, l’auto-responsabilité de l’individu. Nous avons constaté que les autorités du Mali pour juguler l’épineuse question de l’emploi des jeunes ont réfléchi à diverses solutions. Parmi celles-ci, il convient de mettre un accent particulier sur l’entrepreneuriat auquel le programme Emploi Jeune (PEJ) a consacré deux de ses composantes à savoir : le développement de l’esprit d’entreprise chez les jeunes et le renforcement du dispositif de financement des projets des jeunes », c’est ce qu’a déclaré le directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann, Joachim Holden lors de cette soirée gala. Selon lui, il est reconnu que les micros, petites et moyennes entreprises seront des principaux outils pourvoyeurs d’emplois dans les années à venir et les jeunes pourraient être des acteurs de leur création. « C’est dans ce cadre que nous organisons ces activités pour promouvoir l’esprit d’entreprise, encourager la création d’entreprise, connecter, découvrir et développer de jeunes talents. Cela nous permet en même temps d’analyser l’environnement économique, politique et judiciaire et également identifier les obstacles de la compétitivité », a-t-il dit. Joachim Holden a fait savoir qu’il y a plusieurs créativités au Mali. Avant d’ajouter que la numérisation offre d’innombrables possibilités. « Notre ambition comme fondation libérale est de fonctionner comme une plate-forme, en particulier en tant que lien entre les organisations privées et la politique et l’administration afin qu’ensemble avec les partenaires locaux nous puissions développer et soumettre des propositions et des solutions qui contribueront durablement à l’amélioration du climat des affaires ici au Mali », a conclu le directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann, Joachim Holden. Pour sa part, le ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, Mme Safia Boly a souligné que cette activité intervient au moment où le Mali s’est résolument engagé dans le renforcement de la compétitivité économique et, revêt une importance capitale dans la mesure où elle encourage les jeunes à la création d’entreprise. Selon elle, l’innovation est le meilleur moteur de développement économique. « le Ministère de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, contribuera sans nul doute à trouver les passerelles appropriées permettant d’accompagner toute initiative s’inscrivant dans le sens du renforcement de la culture entrepreneuriale et de la concertation entre le public et le privé, à l’effet de lever les contraintes auxquelles le secteur privé est confronté en vue d’assurer sa viabilité et sa capacité à contribuer davantage à la croissance économique du pays », a conclu Mme Safia Boly. Après les différentes allocutions, un panel sur le thème de la soirée gala fut animé par les entrepreneurs qui ont mis l’accent sur le problème de financement des entreprises.

Aguibou Sogodogo

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct