Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Quand l’ORTM censure IBK

La télévision nous avait habitués à passer et à repasser les interventions du président de la République. Les passionnés du service princier ont dérogé à cette tradition lors de la visite du président de la République IBK jeudi dernier à Kangaba. Certainement sous l’injonction de ses différentes hiérarchies gouvernementales, parlementaires et présidentielles.

Ils n’ont pas voulu en rajouter à l’indignité qu’a suscitée les propos du chef de l’Etat contre le chroniqueur Ras Bath qu’il a hissé à son niveau. IBK devrait comprendre qu’il n’est pas candidat pour descendre dans la gadoue. Un chef doit pouvoir encaisser les coups sans forcément en rendre parce que “père de la nation sans être le plus âgé”, il est censé avoir la sagesse et l’esprit de tolérance nécessaires pour conduire plus de 17 millions d’individus.

Hélas, encore une fois le président de la République ne s’est pas montré à la taille de la fonction. C’est vraiment dommage pour la première institution de la République qui prétend à un second mandat.

DAK

Source: L’ indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct