Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Pourquoi les jeunes rallient les djihadistes au nord

« C’est le chaos partout au Nord », tel est le constat de la situation au nord faite par  un certain Mohamed Touré à nos confrères du Journal du Mali. Ce jeune qui erre depuis 2013 à la recherche d’un emploi, regrette que l’Accord pour la paix et la réconciliation, présenté comme l’antidote à tous ces maux, se met en œuvre à pas de tortue. « Tantôt la ville est occupée par le Gatia, tantôt par la CMA.

L’Accord était censé rétablir la sécurité, mais c’est peine perdue », déplore Issouf Ag Agaly, enseignant à Ménaka toujours à JDM. Le cantonnement des groupes armés et la réinsertion des personnes inactives sont à son avis la solution. « Le chômage pousse les gens désœuvrés qui détiennent des armes à braquer les populations et les ONG et à commettre toutes sortes de bêtises », justifie Mohamed Maïga, commerçant à Gao. Et de nombreux observateurs, avec la prime de 260 euros soit 150 000 FCFA, le rang du mouvement d’Iyad Ag qui revendique toutes les dernières attaques avec le bilan macabre de plus de 60 morts en une semaine, continuera à grossir. Donc, on sait comment sécher la source de renouvellement des combattants des organisations terroristes au nord du pays.

DAK

Source: L’indicateur du Rénouveau-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct