Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Justice très sélective

Selon que l’on soit proche ou opposé au pouvoir, le traitement de la justice varie surtout en cette veille électorale. Hier, un tribunal a en fait l’éloquente démonstration avec l’interpellation d’un animateur qui se serait attaqué à deux “avocats” proches du régime : un animateur et un prêcheur. Or, la même justice, à travers les parquets, avait brillé par son indifférence quand des sbires de la majorité appelaient récemment à l’assassinat de tous ceux qui dérangent le président de la République.

Sous d’autres cieux, l’auto-saisine du parquet allait être automatique pour enrayer les dérives des énergumènes proches du pouvoir ou de l’ancien ministre Me Boubacar Karamoko Coulibaly, de surcroit homme de droit, qui a appelé à l’usage des machettes et autres coupe-coupe pour résoudre les problèmes politiques.

C’est jeter l’huile sur le feu que de donner l’impression qu’on a une justice à double vitesse alors que personne n’échappera à ses conséquences.

DAK

Source: L’ indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct