Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Élections : un consortium d’OSC demande un chronogramme « clair, précis et réaliste »

La mission d’observation des élections au Mali, Modele-Mali composée de plusieurs organisations de la société civile déplore des incohérences dans le plan d’actions gouvernemental. Selon ses responsables, la création et les attributions de l’organe unique de gestion des élections ne sont pas expliquées dans ce document. Ces déclarations ont été faites ce mercredi 4 août 2021 lors d’une conférence de presse. Modele-Mali demande aux autorités de transition de fixer un chronogramme clair et réaliste des élections.

La mission s’interroge sur la faisabilité des élections conformément au chronogramme publié en avril dernier. Ce calendrier fixait les dates des élections référendaire et générales entre octobre 2021 et mars 2022. La Modele dit constater des retards accumulés dans la relecture des textes relatifs aux élections, l’établissement de la liste électorale et l’enregistrement des électeurs.
Aussi, elle dénonce le manque de clarté du Plan d’action du gouvernement sur la question de l’organe unique de gestion des élections. Pour la mission d’observation, l’opérationnalisation de cet organe est un espoir pour parvenir à des élections crédibles et transparentes au Mali.

Après avoir insisté sur le respect du délai de la transition, la Modele-Mali recommande aux autorités un chronogramme clair, précis et réaliste des reformes politiques et des élections.
L’organisation de la société civile demande également que les rôles des acteurs institutionnels et de l’organe unique de gestion des élections soient clairement définis et partagés.
Lors de la présentation de son programme d’actions gouvernemental, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a affirmé que le chronogramme publié en avril dernier est maintenu. Mais malgré cette assurance du chef du gouvernement, la polémique continue autour de la question des élections. Notamment au sein de la classe politique où des partis estiment que le calendrier initial n’est pas tenable.

La mission d’observation des élections au Mali plaide pour l’organisation des législatives et présidentielles d’ici la fin de transition. Selon elle, il serait difficile d’organiser tous les scrutins au regard des temps restants pour cette transition. En outre, la Modele-Mali recommande aux autorités de prioriser des reformes relatives aux léections.

 

Source: studiotamani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct