Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Election au Cameroun: la scène politique s’agite avant l’ouverture de la campagne

Au Cameroun, à quelques heures de l’ouverture de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 7 octobre, la scène politique s’agite. On assiste à des ralliements de dernière minute. A défaut de pouvoir s’entendre sur le choix d’un candidat unique de l’opposition, certains font alliance avec des figures majeures de la scène publique camerounaise.

Le ralliement qui fait le plus les gorges chaudes est celui de Christian Penda Ekoka, connu pour être militant du RDPC et surtout conseiller économique du président Paul Biya. Il est désormais allié au candidat Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Mais pour les observateurs de la scène politique camerounaise, ce ralliement a à peine surpris tant Christian Penda Ekoka semblait ces derniers mois en délicatesse avec son patron. Multipliant des critiques par voie de médias contre celui dont il est toujours fort curieusement le conseiller, car n’ayant toujours pas démissionné.

Maurice Kamto s’est aussi cette semaine abondamment réjoui du ralliement de Paul Eric Kingue, ancien maire Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), aujourd’hui président de son propre parti politique. Paul Eric Kingue a été dans la foulée nommé au poste de directeur de campagne du candidat Kamto contre lequel il tenait il y a peu encore des critiques acerbes.

A Douala, Jean Jacques Ekindi, une figure de l’opposition, président du Mouvement progressiste (MP), a quant à lui surpris son monde en annonçant son ralliement au candidat du RDPC, le président Paul Biya. Il a justifié ce ralliement par l’échec pour l’opposition de dégager une candidature unique consensuelle contre celui du pouvoir.

 

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct