Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dr Choguel Kokala Maiga lors du 1er anniversaire du livre : « les rébellions au nord du Mali » : « Si on ne fait pas attention d’ici 2021, la partition du Mali sera une réalité »

Le Dr Choguel Kokala Maiga et le professeur Issiaka Ahmadou Singaré coauteur du livre les rébellions au nord du Mali, les origines à nos jours étaient devant la presse le samedi 29 Juin 2019 pour le premier anniversaire du lancement de leur œuvre. Ils ont parlé du succès retentissant qu’à eu l’ouvrage auprès des Maliens ainsi qu’en dehors du pays tout en se prononçant sur les questions brulantes de l’actualité du Mali et d’essayer d’apporter des pistes de solutions afin d’éviter au pays de sombrer et de se relever pour faire faire face aux défis. Les auteurs ont appelé les autorités à se ressaisir et à changer de fusil d’épaule. Ils ont dénoncé le double jeu de la communauté internationale et convié les Maliens à prendre leur destin en main s’ils veulent sauver leur pays.

Lancé le vendredi 28 Juin 2018, le livre coécrit par le tandem Dr Choguel kokala Maiga et le professeur Issiaka Ahmadou Singaré,  « Les rebellions au nord du Mali, les origines à nos jours » fait l’autopsie de la crise cyclique qui perdure dans le septentrion malien depuis les premières heures de l’indépendance du Mali et qui a pris une autre tournure en 2012 avec les revendications indépendantistes. La gestion des différents régimes qui se sont succédé ainsi que les tares dans leur façon de gérer la crise ainsi que plusieurs autres aspects pertinents  sont évoqués dans l’ouvrage de 452 pages. Le Dr Choguel Kokala Maiga a entamé ses propos en révélant le succès retentissant qu’a eu le livre auprès des Maliens ainsi qu’en dehors des frontières du pays qui sera bientôt publié en version anglaise, de citer les multiples conférences débats et autres foras organisés dans le but de révéler les vraies raisons de la crise et de permettre de démonter les grotesques mensonges des membres du MNLA tout en dénonçant l’inertie des autorités maliennes face aux actions de ces derniers. Selon lui, la crise à trois acteurs principaux à savoir l’Etat malien, la communauté internationale et les groupes armés. Le débat d’aujourd’hui se concentrera sur le processus de perpétuation de la crise, les raisons de la crise, le rôle des différents acteurs de la crise, a indiqué le Dr Choguel. « Des libyens d’origine malienne sont à l’origine de la crise, c’est des bandits, des narcotrafiquants qui avaient signé un accord avec la France pour les aider à déposer le président Kadhafi. Cette rébellion n’est pas celle des touaregs ni des arabes c’est même eux les victimes. La communauté internationale est en train de jouer le double jeu, il souffle le choix et le froid mais les autorités maliennes ne bronchent pas. Comment comprendre la présence des autorités de la minusma et de barkhane lors de la célébration de la fantomatique République de l’Azawad ? Sont-ils là pour aider le Mali à instaurer son autorité sur son territoire où à le diviser », s’interroge-t-il. » « Si on ne fait pas attention d’ici 2021 la répartition du pays sera une réalité car nos autorités ne font rien pour contrer ce plan au contraire les encouragent », déplore le président du Mouvement Patriotique pour la République.  « La rébellion ne prendra jamais fin si le gouvernement continue à donner des valises d’argent aux chefs rebelles », regrette Dr choguel. « On a pas de stratégie de reconquête du Mali, on ne fait qu’éteindre le feu. Il faut reconquérir l’indépendance du Mali, on est entrain de nous transformer en Etat vassal. Toutes les résolutions sont élaborées par d’autres pays et imposées à l’Etat malien. L’accord pour la paix et la réconciliation du Mali a été un échec sur toutes les lignes. Une impérieuse nécessité de réviser cet accord et de l’adapter aux intérêts supérieurs de notre pays s’impose », préconise l’ancien ministre de la communication d’IBK. Le professeur Issiaka Ahmadou Singaré, quant à lui, il s’est appesantit sur des pistes des solutions qui, à ses yeux, passera par un sursaut d’orgueil de tous les Maliens conscients du danger que guette la survie du pays. Différents aspects de la crise ont été décortiqués par le tandem afin de permettre au Mali de juguler la crise.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct