Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DISPARITION DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION ET CORONAVIRUS

Des mauvais présages pour la tenue des législatives ?

 

C’est avec grande tristesse que l’opinion nationale a appris hier la disparition de Soumaila Cissé, président du parti URD et chef de file de l’opposition.

En campagne pour les législatives dans la circonscription de Niafunké, Soumaila Cissé et sa délégation ont été porté disparu hier aux environs de 15 h. Selon le communiqué officiel de l’URD, ils quittaient sarafere pour se rendre à koumaïra où ils étaient attendus pour 16h30 quand ils ont été enlevés par des individus non identifiés.
Le doute plane encore sur cet enlèvement quelque peu alarmant. Il faut noter que ces dernières semaines, de nombreux convois en campagne pour les législatives se sont fait braquer, d’autres enlevés mais très rapidement libérés. Chaque Parti politique essai tant bien que mal de mener à bien cette campagne pour les législatives dans les régions du centre et du nord ; mais il semble que ce soit peine perdu.
Bon nombre de Maliens se posaient la question du devenir de cette campagne et même de la tenue des élections législatives dans les zones à risques et il semble bien que ce ne soit pas un pari gagné

Hormis cet évènement malheureux, deux cas de coronavirus ont été confirmés au Mali. Un homme d’une soixante d’années résidant à Kayes et une dame à Bamako, ont été testés positifs dans la soirée du mardi 24 mars , selon le communiqué officiel du gouvernement. Tous deux sont récemment rentrés de la France l’un le 12 et l’autre le 16 mars dernier.

À la veille du premier tour des élections législatives du 29 mars prochain ces évènements sont pour certains des signes de mauvais augure.
Malgré tout, après une rencontre entre les chefs de partis politiques et le ministre de l’administration territoriale, la décision a été prise hier d’un commun accord de maintenir les élections. Une deuxième rencontre serait prévue pour ce vendredi 27 mars.

Hier Durant son adresse à la nation le président de la République a confirmé cette décision tout en rappelant à tout un chacun de prendre les précautions adéquates afin de se protéger contre le coronavirus.
Au vu de tous ces évènements et en l’absence du chef de file de l’opposition, on ne peut que se demander si les élections législatives auront bel et bien lieu et s’il ne serait pas plus prudent de les repousser. La gravité de la situation, sécuritaire, et sanitaire n’est pas à négliger. Certains signes ne mentent pas et peuvent être précurseurs de choses plus graves. Prenons garde.
Au moment où nous publions cet article une conférence de presse se tenait au siège du chef de file de l’opposition concernant l’enlèvement de ce dernier. Nous vous reviendrons très vite pour la suite.

A.T

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct