Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Deux soldats tués dans l’explosion d’une mine dans le nord-est du Nigeria

Deux soldats nigérians ont été tués samedi dans l’explosion d’une mine, posée par le groupe jihadiste Boko Haram, au passage de leur véhicule dans le nord-est du Nigeria frontalier du Cameroun, ont indiqué des sources militaires.

Le convoi militaire patrouillait près de la ville de Gamborudans l’Etat de Borno quand il a heurté la mine, qui a tué deux soldats et blessé un troisième, selon deux sources militaires s’exprimant sous couvert de l’anonymat.

Une faction de Boko Haram loyale à Abubakar Shekau opère dans cette région.

Les jihadistes de Boko Haram ont déjà visé récemment des troupes militaires pendant leurs patrouilles en posant des mines sur leur trajet. En octobre, deux soldats nigérians ont été tués et des dizaines blessés dans deux explosions distinctes de mines dans le nord-est du pays.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des membres de Boko Haram appartenant à une faction affiliée à l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont attaqué une base militaire dans la ville de Gudumbali dans le nord-est du Nigeria. Cette attaque a été repoussée avec un appui aérien militaire, ont indiqué les mêmes sources.

Ces derniers mois, le groupe jihadiste a multiplié les attaques contre des cibles militaires dans le nord-est du pays, infligeant de lourdes pertes humaines et matérielles à l’armée.

Depuis juillet, l’AFP a recensé plus de 20 attaques contre des bases militaires, dont la plupart ont été revendiquées par l’ISWAP.

Au Nigeria, l’insurrection islamiste a tué plus de 27.000 personnes depuis 2009 et quelque 1,8 million de personnes sont toujours déplacées.

Candidat à sa propre succession en février prochain, le président Muhammadu Buhari fait face à un bilan sécuritaire très critiqué.

Source: voaafrique

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct