Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Deux soldats français de l’Opération Barkhane tués au Mali

Un légionnaire français de 23 ans, du 1er régiment étranger de cavalerie de Carpiagne dans les Bouches-du-Rhône, Kevin Clément est décédé le 1er mai et un autre brigadier, Dmytro Martynyouk du même régiment avait trouvé la mort le 23 avril dernier au Mali, a appris l’AMAP de source officielle.

 

Kevin Clément a été tué au combat au cours d’une opération de lutte contre les groupes armés jihadistes vendredi dernier au Mali, a indiqué la présidence française, qui a annoncé  également la mort du brigadier Dmytro Martynyouk, légionnaire du même régiment, décédé suite à ses blessures  le 23 avril au Mali dans l’explosion  d’une mine.

Le président Emmanuel Macron  qui s’est incliné avec un profond respect devant le sacrifice des soldats, a indiqué le communiqué du palais présidentiel de l’Elysée, a tenu  à exprimer à nouveau son entière confiance aux militaires français déployés au Sahel” ainsi que le “soutien de la France aux pays du G5 Sahel” (Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso).

La ministre française des Armées, Florence Parly  a, pour sa part, déclaré dans un autre communiqué que « ce lourd tribut payé par la Légion étrangère n’entame ni sa détermination ni son efficacité ».

« Elle poursuit sa mission, à la manière de ses Anciens, aux côtés de leurs frères d’armes français, européens et sahéliens. La lutte contre le terrorisme continue”, a-t-elle  précisé  tout en adressant ses “condoléances” aux famille et aux proches des disparus.

L’Etat Major français  précise que 43 de ses militaires ont été tués au Sahel depuis le début de l’intervention française en 2013.

KM

(AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct