Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

DEF 2022 : Les épreuves démarrent sans incident majeur

Après 9 mois de dur labeur, en fin, les épreuves des examens du Diplôme d’études fondamentales (DEF) ont débuté ce lundi 27 juin 2022, sur toute l’étendue du territoire malien. Une année scolaire pas comme les autres, deux jours avant l’examen, la ministre de l’Éducation Nationale, Sidibé Dédéou Ousmane a organisé un déjeuner de presse avec les journalistes en vue de partager les informations capitales pour la bonne tenue des examens nationaux de fin d’année.  Par ailleurs, ce qui n’a pas été le cas aux précédents examens de fin d’année.

Dans le cadre de la tenue des examens nationaux de fin d’année, la cheffe du département de l’Éducation nationale, Sidibé Dédéou Ousmane, a tenu, samedi dernier, au Centre international de conférence de Bamako, avec les différents responsables de l’éducation dont le secrétaire général, Kinane Ag Gadeda, le chef du Cabinet, Oumar Traoré, les différents conseillers techniques et d’autres une activité de moralisation et de sensibilisation à l’endroit de l’opinion nationale. « L’examen de cette année, c’est du jamais vue ! Parce qu’avant le jour des examens, des mesures idoines ont été prises. De cette circonstance, le ministère de l’Education nationale a organisé une activité de moralisation et de sensibilisation qui va permettre aux responsables de l’éducation à obtenir de meilleurs résultats », a indiqué Aboubacar Dembélé, premier vice-président du centre de Baco-Djicoroni 1. Il a poursuivi que « cette année, il y a beaucoup de particularités par rapport à l’organisation, au règlement ainsi qu’à la surveillance. Les points jugés inefficaces auparavant concernant les règlements et la police de surveillance ont été renforcés : l’interdiction des téléphones portables dans les salles d’examen et d’autres…», a expliqué M. Dembélé.

En outre, il a mis l’accent sur la cérémonie de « déjeuner de presse » organisée le 25 juin dernier par le ministre Sidibé Dédéou Ousmane. Pour lui, cette initiative salutaire du département de l’Éducation nationale doit être encouragée, car c’est la meilleure voie que nous pouvons emprunter pour la bonne marche de l’école malienne. Etant vice-président du centre, il a rassuré qu’il fera de son mieux pour la bonne tenue de cet examen du DEF dans l’enceinte de Baco-Djicoroni 1.

S’adressant aux autorités, Aboubacar Dembélé les a exhortées à prendre toutes les mesures idoines pour qu’il y ait un examen sans fraude.

Garibou Togo, stagiaire

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct