Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Découpage administratif : La population exige l’érection de Fakola en cercle

Exprimer leur exigence pour que Fakola soit érigé en cercle, tel est l’objectif visé par les membres du Collectif pour l’érection de l’arrondissement de Fakola (Yorobadougou) en cercle dans le cercle de Kolondiéba, région de Bougouni.  Une occasion pour les membres du Collectif de révéler leur rejet de la décision de l’administration territoriale. C’était le dimanche 3 octobre 2021.

 

Dans une déclaration rendue publique, les membres du Collectif pour l’érection de l’arrondissement de Fakola (Yorobadougou) en cercle dans le cercle de kolondiaba, région de Bougouni expriment leur désaveu à la décision de l’administration territoriale. Laquelle décision qui n’a ni pris, ni rejeté la sollicitation de la population de Fakola en dépit de nombreuses démarches. Est-ce une omission ? Nous ne saurions le dire avec exactitude. Mais force est de reconnaitre que Fakola était promis d’être un cercle parce que cet arrondissement répond à tous les critères. Ces critères font trait à la situation géographique et démographique. C’est ainsi que les membres du Collectif exhortent l’administration territoriale à revenir sur le résultat qui est d’ailleurs est confus.

A noter que beaucoup de meetings d’information ont été effectués pour la circonstance. Au cours de ces meetings, la population exprime son désir ardent pour l’érection de leur localité en cercle.

 xxxxx

Dialakorodji :

La population exige le départ du maire Oumar Guindo

La gestion de la mairie de Dialakorodji de la part d’Oumar Guindo ne fait plus l’unanimité. De nombreuses voix se sont levées pour demander son départ. Un départ souhaité à cause de son comportement et sa mauvaise gestion.

Un maire en désaccord avec sa population n’est pas fréquent. Le maire de Dialakorodji semble faire exception à cette règle. Depuis plusieurs mois, la population réclame son départ. A travers un sit-in, la population reproche plusieurs faits au maire Guindo. Parmi ceux-ci figurent la spéculation foncière, la vente d’une partie du cimetière, la sanction du 1er adjoint. Autre fait reproché au maire Guindo est la non-justification des 54 000 FCFA que chaque concession de Dialoakorodji avait payés.

Il avait exigé de chaque chef de famille de payer 54 000 FCFA. Une somme qui devrait servir à l’aménagement des routes et des forages. Les travaux n’ont pas été réalisés et l’argent s’est volatilisé. Toute chose qui a mis la population en colère. Une colère qui va jusqu’à demander son départ. En plus des faits susdits, Oumar Guindo est accusé d’avoir injustement dissous le comité de gestion du Cscom. La population estime que leur maire, dans une démarche de défense des intérêts de son parti, est en train de mal gérer les affaires à Dialakorodji. A tort ou à raison, le maire Oumar Guindo est désavoué par la population.

Source : L’Alerte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct