Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Culture : la biennale artistique et culturelle 2017 s’annonce spéciale

Après 6 ans d’interruption due à la crise multidimensionnelle que vit notre pays, la biennale artistique et culturelle fait son retour spécial cette année du 24 au 31 décembre 2017. L’évènement se tient à Bamako. La cérémonie d’ouverture est prévue le dimanche 24 décembre 2017 à 12h au stade Omnisports Modibo Kéita. C’est ce qui était l’objet de la conférence de presse que le président de la commission d’organisation de la présente édition, Andogoly Guindo, a animée hier mardi 19 décembre 2017 au mémorial Modibo Kéita. Il était appuyé par Sidi Dagnoko du GPAC, partenaire de l’évènement ; et Samba Niaré, aussi membre de la commission d’organisation.

A en croire l’orateur, l’édition 2017 aura un caractère spécial puisqu’elle doit permettre une reprise de la biennale artistique et culturelle du Mali post crise. La biennale artistique et culturelle a été et restera sur la voie du dialogue interculturel universel dont le rôle se manifeste par le respect mutuel de l’expression plurielle de la diversité. C’est pourquoi les biennales ont favorisé le brassage et l’interpénétration des populations en contribuant à l’émergence d’une culture de paix et de citoyenneté.

Mais pour quoi une biennale en ces temps-ci au Mali ? Le conférencier de répondre : « Après 6 ans d’interruption de cette manifestation, suite à la crise multidimensionnelle que notre pays a connue, le gouvernement du Mali, dans son combat pour la recherche d’une paix durable, s’est engagé à donner une réponse favorable à l’une des plus grandes attentes des communautés, à savoir la reprise de la biennale artistique et culturelle. En effet, de Kayes à Kidal, en passant par Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Taoudénit, les populations, sur toute l’étendue de notre pays, n’ont cessé de réclamer la reprise de la biennale artistique et culturelle ».

Selon le conférencier, il y aura aussi les troupes des handicapés, une caravane de la biennale sillonnera les communes de Bamako pour permettre aux populations de vivre l’évènement de plus près. Chaque région de l’intérieur aura son hôte (son Djatitigui) à Bamako, et aura aussi un parrain ou une marraine.

L’ouverture et la clôture sont placées sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita, et auront lieu au palais de la Culture, Amadou Hampaté Ba.

A.Diakité

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct