Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Culture : Des peintres maliens et burkinabè exposent l’intégration africaine à Bamako

Bamako, 1erjuillet (AMAP) Sept peintres maliens et burkinabè proposent au public leurs œuvres, à Bamako, au cours d’une exposition d’une semaine, sur le thème de l’intégration et dont le vernissage s’est déroulé, vendredi, à la galerie Médina, a constaté l’AMAP.

 L’exposition est le résultat de 10 jours de résidence du projet « Pinceau d’intégration » dont les ateliers se sont déroulés, respectivement, dans les deux capitales, Ouagadougou (Burkina Faso) et Bamako (Mali), avec les artistes maliens Siaka Togola, Boubacar Kokè Tangara, Fatim Diarra, Mariam Diarra et burkinabè,  Mariam Sougue, Agnès Talato Tebda, Jules Nana.

Composée d’environ une vingtaine d’œuvres de formats différents, l’exposition raconte le contexte actuel de la sous-région, relative à la crise sécuritaire et humanitaire. Les créations de ces artistes expriment l’intégration africaine, la solidarité, la dignité et dénoncent la barbarie terroriste.

On retient des œuvres accrochées au mur leurs contrastes qui traitent du thème de l’intégration africaine avec beaucoup de philosophie, de critique, d’engagement et de recherche d’un monde meilleur. « Je me sens chez moi ici », a dit l’artiste burkinabè, Mariam Sougué, avant d’exprimer sa satisfaction devant la bonne organisation de ce projet d’intégration. « L’objectif est d’entrer par la porte. Je pense que cela est fait car nous avons la même vision de l’intégration africaine », a-t-elle ajouté.

L’artiste malien Kokè Diarra indique qu’à travers les fêtes, on peut trouver la solution à nos problèmes. C’est dans une multitude de couleurs que l’artiste explique la positivité de la fête dans la gestion de nos crises. Pour Siaka Togola, c’est la nécessité de l’éducation pour faire intégrer l’individu au sein de sa société.  Quant à Agnès Talato Tebda du Burkina Faso, elle pense que l’intégration doit se référer à nos rois, comme le Moro Naba, ainsi qu’à la féminité qui reste un aspect important dans la cohésion et l’intégration.

Dans son discours, la conseillère technique au ministère de la Culture, Mme Diarra Sanogo, qui a présidé le vernissage, a salué l’initiative et exprimé l’engagement de son département en faveur de la culture.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs acteurs du monde de la culture, du représentant de l’ambassade du Burkina Faso au Mali et de nombreux invités.

AS/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct