Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Croisade contre la corruption: les perspectives de la PCC

La Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (PCC) a animé, ce 11 septembre 2019, un point de ses 8 mois d’actions avant de tracer ses perspectives. Elle était animée par son porte-parole, Clément DEMBELE, dans la salle de réunion du Conseil national du patronat du Mali (CNPM).

Lancée en février dernier, contre la corruption et le chômage, la Plateforme PCC a fait le bilan de ses premiers mois d’existence, ce mercredi 11 septembre. C’était à la faveur d’une conférence de presse animée par son porte-parole, le Pr Clément DEMBELE, qui avait à ses côtés, plusieurs membres de l’organisation.
« Tous les problèmes du Mali relèvent de corruption et tous les problèmes de jeunesse relèvent du chômage », résume le Pr Clément DEMBEL, à l’entame de ses propos. Avant d’expliquer les réalités du terrain contrastent avec les propagandes politiques sur la croissance du pays. Selon lui, ce n’est pas le chiffre 5 % croissance qui doit parler, mais plutôt les plus de 80 % de taux de chômage, le délestage, la dégradation de presque de toutes les routes, le taux très élevé de la pauvreté, etc.
Face à ces constats « apocalyptiques », ils ont décidé d’aller à la fronde contre la corruption et le chômage. D’où, poursuit-il, la création de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage PCC en début d’année 2019. Elle a été créée avec les bénédictions du secteur privé, dont la survie dépend de la réussite de ce combat. En effet, dans une récente sortie, il a affirmait qu’à cause de la corruption, des centaines d’entreprises privées étaient menacées de mettre la clé sous les paillons avant leur 5e anniversaire.
De sa création à ce jour, la PCC a, à son actif, de dizaines de manifestations, de mobilisation contre le vol, le mensonge d’État, la corruption, le détournement des deniers publics, entre autres. Des acquis qui ont été fièrement brandis par le conférencier.
Dans la même veine, il est revenu sur les trois sit-in devant l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) pour demander l’application de la loi sur la déclaration des biens de ceux qui sont ordonnateurs de l’argent public.
Leur révolte et colère contre les membres de l’OCLEI se justifient par le manque de résultat de cette structure dont la création était censée freiner l’ampleur de la corruption. Hélas, se désole-t-il, elle n’a pu rien atteindre, plus de cinq ans après sa mise en place.
« On ne peut pas continuer à payer des gens avec l’argent du contribuable alors qu’ils ne font pas leur travail. C’est zéro à l’OCLEI », a indiqué le conférencier avant de mettre en garde : ‘’dans les jours à venir, nous allons passer à une autre étape plus cruciale, celle de fermer les portes de cette structure’’.
Indépendamment à ces actions, il a expliqué avoir organisé des missions de sensibilisation et d’information sur la corruption et le chômage pour montrer aux Maliens que les dirigeants ont depuis des décennies déformés l’évidence. Ainsi, le combat de la PCC sera de conscientiser le peuple.
« Le Mali n’est pas pauvre, mais il est pauvrement géré », a affirmé M. DEMBELE.
Abordant les perspectives de leur mouvement, il a annoncé une série d’actions de mobilisations, de manifestations pour maintenir le cap. Plus précisément, la Plateforme envisage d’organiser en début 2020, une grande caravane qui partira de Kayes à Kidal pour informer, sensibiliser tout le pays sur les manifestations de la corruption, ses effets et conséquences.
« La caravane se fera en deux mois au cours de laquelle, 83 meetings seront tenus », a indiqué le conférencier.
Également, seront créés par la Plateforme, un site internet, un web TV, une radio pour dénoncer les comportements peu orthodoxes de nos dirigeants en matière de gestion de la chose publique. Il est aussi prévu de concevoir des jeux vidéo pour apprendre aux tout petits à résister à la corruption.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct