Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise malienne : L’optimisme affiché du Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan

 En prélude  du Sommet de la CEDEAO devant se tenir le 3 juillet prochain à Accra, le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan à la tête d’une délégation, a effectué une visite de 48 heures dans notre pays. « Cette visite s’inscrivait dans le cadre du suivi de tout ce qui a été entrepris afin d’aider le Mali à sortir de cette situation de crise »,  a  noté le Médiateur de la CEDEAO à sa sortie d’audience avec le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goita.

Le Mali est confronté à des difficultés liées aux sanctions imposées par la CEDEAO et l’UEMOA, pour n’avoir pas pu produire un chronogramme précis d’un retour à l’ordre constitutionnel. Plusieurs mois après ces sanctions qui frappent de plein fouet les populations, l’on peut dire que le bout du tunnel n’est plus loin. Tout présage sur un compromis entre le Mali et la CEDEAO.

C’est dans ce cadre que la récente visite du Médiateur de la CEDEAO au Mali visait à discuter avec les autorités de la Transition au Mali avant le Sommet d’Accra sur la crise malienne, prévu le 3 juillet prochain. Dans la même foulée, l’ancien président nigérian a présenté des condoléances aux autorités de la Transition et au peuple malien suite à l’assassinat de 130 civils dans le Cercle de Badiangara par les terroristes.

Après son audience avec le Président de la Transition, le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan affichait de l’optimisme sur son visage. D’ailleurs, comme rapporté par certaines sources d’information, il a noté des avancées notoires dans les négociations effectuées jusqu’ici par les autorités de la Transition. Pour lui, la CEDEAO est engagée aux cotés des autorités de la Transition pour une sortie de crise. Selon lui, cette crise touche non seulement le Mali mais également tous les pays de la sous-région, d’où la nécessité de converger les positions pour le bonheur  des populations. Et il s’est réjoui de ces avancées constatées de part et d’autre vers une position commune.

«  Je peux vous dire que nous sommes heureux de constater les progrès effectués jusqu’ici par le gouvernement de transition », a-t-il fait remarquer. Et d’ajouter qu’il est convaincu que très bientôt les populations maliennes vont se rendre compte, effectivement du travail abattu par les autorités pour atteindre ce niveau de progrès pour une bonne marche de la Transition.

Vers un chronogramme électoral  précis

Le Mali est tout proche de publier un chronogramme électoral dans les jours à venir. Puisqu’après la promulgation de la loi électorale par le Président de la Transition, l’on a appris que le ministère de l’Administration Territoriale aurait invité les partis politiques la semaine prochaine pour des échanges sur le processus électoral, sanctionnés par la mise en œuvre d’un chronogramme détaillé. D’ailleurs le gouvernement du Mali avait promis qu’une fois le projet de loi électorale sera passé devant le CNT, un chronogramme électoral sera publié.

Pour rappel, la CEDEAO n’avait demandé que la publication d’un chronogramme et ces derniers jours l’on pourrait dire qu’on est proche d’un déclic avec la CEDEAO. Même si nos autorités aient fixé la durée de la Transition de deux ans,  tout laisse à croire qu’elles sont prêtes à s’entendre avec la CEDEAO pour une sortie de crise.

Adama Tounkara

Source: Le Sursaut

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct