Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

COVID-19 : Une délégation de la MINUSMA à Mopti en visite au camp de Douentza.

La cheffe du bureau régional de la MINUSMA à Mopti, Fatou Dieng Thiam, s’est rendue ce 22 avril dans la ville de Douentza, afin de réconforter ses collègues femmes et hommes en uniforme et civils déclarés positifs au coronavirus.

Le Commandant régional de la Police des Nations Unies (UNPOL/MINUSMA), et celui du secteur centre de la Force de la MINUSMA étaient de la délégation.

« Nous sommes venus rassurer la population de Douentza que la MINUSMA déploie d’importants efforts pour que les quelques cas positifs enregistrés sur son site sur place restent contrôlés et maîtrisés, » a déclaré Fatou Dieng Thiam après sa rencontre avec le Directeur du Centre de santé de référence de Douentza, Dr. Seydou Kanté qui apporte tout son appui aux personnels de la Mission onusienne sur place pour contenir le virus.

Le camp de la MINUSMA à Douentza abrite Casques bleus et personnel civil. Ceux-ci y sont déployés dans le cadre de la mise en œuvre du mandat de la MINUSMA qui inclut la protection des civils, conformément à la résolution 2480 (2019) du Conseil de sécurité. Le Commandant du contingent égyptien de l’Unité Constituée de Police de la MINUSMA, sur place depuis novembre 2019, a révélé que ses éléments sont conscients du défi qui les attend : « celui d’observer et d’appliquer rigoureusement toutes les mesures sanitaires prises par les autorités maliennes pour contenir le virus ».

« La MINUSMA travaille en parfaite collaboration avec l’Equipe de riposte de COVID-19 de Douentza », a confirmé le Médecin-Directeur Seydou Kanté qui a rappelé à la délégation onusienne d’un premier cas suspect enregistré dans la ville de Douentza parmi les populations avant la tenue du premier tour des élections législatives.

La délégation onusienne à laquelle s’est jointe le médecin de la MINUSMA basé à Sévaré, Mopti-ville, a pris connaissance des mesures sanitaires mises en place dans le camp à cet égard. Il s’agit notamment de la mise à disposition de plusieurs dispositifs de lavage des mains, de la désinfection bihebdomadaire des installations sanitaires, de la prise de contact avec l’équipe de riposte de COVID-19 de Douentza, de la fermeture des espaces communs tels que les lieux de culte ou de réunion.

Après une visite guidée dans le camp, le patron de la Police des Nations Unies/UNPOL dans la région, Jean-Pierre Nyandu Kashabali, s’est rendu compte des dispositifs visant à réduire et à prévenir tout risque de contamination et/ou de transmission du virus. Il a aussi fait savoir que « la MINUSMA met en place des sites d’isolement des cas suspects afin d’éviter la propagation du virus ».

Les membres du personnel de la MINUSMA atteints du Covid-19 sont immédiatement pris en charge médicalement. Il est aussi important de noter que les cas MINUSMA sont immédiatement isolés et pris en charge médicalement à Bamako.

Les patrouilles à court et long rayon d’action dans la zone se poursuivent.

Face à l’éclosion de la pandémie à l’échelle nationale, notamment dans la région de Mopti, le Commandant du secteur Centre de la Force de la MINUSMA, le général de brigade Sadou Maiga, a réaffirmé la volonté de la Mission, de poursuivre la mise en œuvre de son mandat visant à protéger les civils. Par ailleurs, il confirme que « les patrouilles à court et long rayon d’action dans la zone s’effectuent de manière régulière, mais dans le respect des restrictions imposées aux fins de la préservation de la santé publique ».

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA

SourceMINUSMA

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct