Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Covid-19 : le Mali lance sa campagne de vaccination

Le Mali a lancé ce mercredi 31 mars sa campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus. Cette campagne intervient quelques semaines après la réception des 396 mille doses de vaccin britannique Astrazeneca le 5 mars 2021. Pour cette première étape, 334 vaccinateurs et 516 volontaires seront mobilisés pour inoculer la dose à plus de 150 000 personnes, selon le ministère de la santé. Il s’agit notamment du personnel socio-sanitaire, des personnes âgées de plus de 60 ans et celles qui sont atteintes d’autres maladies. La cérémonie s’est déroulée au Centre Hospitalier Universitaire de Point G.

 

C’est la ministre de la santé et du développement social, Dr. Fnta Siby qui a reçu la première dose de vaccin contre la Covid-19. Selon Dr. Fanta Siby, plus de 150 mille personnes devraient être vaccinées au cours de cette première étape.« 21 446 agents socio-sanitaires, 52 614 personnes âgées de 60 ans ou plus et 78 921 personnes vivant avec une comorbidité sont aussi attendues pour être vaccinées », Pour atteindre ces cibles, « 344 vaccinateurs, 516 volontaires seront mobilisés », précise Dr. Siby qui ajoute que trois stratégies seront adoptées pour la réussite de cette opération. Il s’agit des stratégies fixée, avancée et mobile.

Le vaccin britannique AstraZénéca est utilisé pour cette première campagne de vaccination. Le gouvernement avait suspendu l’administration de ces doses suite à une polémique sur les effets secondaires. Mais aujourd’hui, les autorités rassurent que le vaccin n’a pas de problème. « Je ne sens absolument rien après pratiquement près d’une minute », affirme Professeur Akory Ag Iknane, Coordinateur national de riposte contre la Covid-19. Il exhorte la population à se faire vacciner pour rompre la chaîne de contamination. « Nous nous avons donné l’exemple. Nous sollicitons que les populations maliennes se fassent vacciner parce que c’est le moyen le plus sûr pour rompre la chaîne de contamination de cette maladie. Pour la deuxième dose il faut attendre quatre semaines ».

Il faut signaler que cette opération d’immunisation intervient alors que le le Mali compte près de 10 mille cas positifs de Covid-19, selon les autorités sanitaires.

Selon le représentant de l’Organisation mondiale de la santé OMS au Mali, le vaccin anti covid-19 permet une protection contre la maladie et réduit le risque de propagation du virus. Dr. Jean-Pierre Baptiste affirme que « l’avènement du vaccin contre la covid 19 constitue une lueur d’espoir dans le monde. Car, dit-il, les mesures de lutte ont parfois montré certaines limites et semblent ne pas être respectées ».

Source : STUDIO TAMANI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct