Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coupe du Monde 2018 : l’Uruguay l’emporte et rejoint la Russie en huitième

Pour cette deuxième rencontre du groupe A, les Uruguayens, qui affrontaient l’Arabie Saoudite, avaient l’occasion de rejoindre la Russie en huitième de finale. La Celeste l’a fait en l’emportant un but à zéro.

La rencontre qui opposait l’Uruguay et l’Arabie Saoudite en ce mercredi après-midi était suivie aussi par les Égyptiens. En effet, Luis Suarez et consorts avaient l’occasion de sceller le sort de ce groupe A. En l’emportant, les Uruguayens rejoindraient les Russes en huitièmes de finale de la compétition et, par conséquent, renverraient les Pharaons retrouver leurs belles contrées. Et il était fort probable que la Celeste l’emporte tant, sur le papier, elle était supérieure à leurs adversaires du soir, sèchement battus par la Russie à la première rencontre.

Toutefois, en première période, c’étaient bien les Saoudiens qui se montraient les plus entreprenants. Ce visage tranchait avec celui que l’on avait pu apercevoir lors de la rencontre d’ouverture. Celui de l’Uruguay, lui, en revanche, était toujours le même, à savoir bien défendre et exploser en contre. Mais, les Saoudiens ne parvenaient pas à faire de différence dans les derniers mètres et même lorsque c’était fait, ils n’arrivaient pas à placer une frappe vers le but de Fernando Muslera. Peu à peu, les Sud Américains reprenaient du poil de la bête, mais ni Cavani (13e) ni Suarez (15e) ne trouvaient la faille. Pour sa 100e sous le maillot bleu ciel, El Pistolero allait se mettre en évidence. Sur un corner, Mohammed Al Owais manquait totalement sa sortie et le buteur du Barça la poussait au fond (1-0, 23e). Les Saoudiens tentaient de répondre par Babhir (29e), mais c’était trop peu. À la pause, un Uruguay diablement efficace menait au score.

Les Saoudiens ont tout tenté

En deuxième période, les Uruguayens étaient toujours retranchés dans leur camp, attendant patiemment des occasions de contre. Les coéquipiers d’Hattan Babhir eux, étaient toujours aussi maladroit dans la conservation de ballon et les tentatives de construction. Une nouvelle fois, c’est Luis Suarez, sur un coup franc légèrement dévié qui obligeait le portier saoudien à bien se déployer (51e). Cavani se démenait comme un beau diable aussi et envoyait un véritable caviar pour Carlos Sanchez qui ne cadrait pas sa tête (62e). Diego Godin et José Maria Gimenez, eux, se régalaient en renvoyant les nombreux centres qui arrivaient dans leur zone.

La Celeste profitait des nombreux coups francs que concédaient les Saoudiens en deuxième période, mais Caceres, par exemple, n’arrivait pas à mettre les siens à l’abri (68e). Les hommes de Óscar Tabárez, pas franchement beaux à voir jouer, dégageaient une impression de solidité assez incroyable. Avec cette victoire par un but à zéro, la Celeste valide son ticket pour les huitièmes de finale avec la Russie et renvoie chez eux les Saoudiens et les Égyptiens. Dernier enjeu du groupe, savoir qui va finir premier lors de la rencontre entre les deux premiers lundi prochain à 16h00.

Footmercato

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct