Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Côte d’Ivoire : Jeu de cache-cache du RDR face au PDCI

La question du rassemblement ou du non-rassemblement du RDR de Alassane Dramane Ouattara et du PDCI de Henry Konan Bédié est une problématique qui inquiète les Ivoiriens voire le monde entier. Les deux partis ne joueraient pas un franc jeu entre eux. Ils continuent à se tenir dans des ambiguïtés.

Alors que Henry Konan Bédié fait savoir d’un accord obtenu avec le président au pouvoir dans le cadre du soutien d’un candidat de couleur PDCI, Alassane Dramane Ouattara reste encore imprécis sur sa position.

En 2010 aussi bien qu’en 2015, les deux partis ont soutenu un seul candidat, celui du Rassemblement des Républicains (RDR). À ce titre, aux dires de Henry Konan Bédié, en 2020, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire  (PDCI) doit présenter un candidat qui sera aussi le candidat du RDR. Cette question d’alternance est ce qui agite les esprits de toutes les classes politiques ivoiriennes depuis des années. Elle risque même de diviser les partisans du PDCI.  Une question devenue craintive, car les plaies de la crise de 2010 ne sont pas totalement cicatrisées. Henry Konan Bédié rassure contre toute explosion de tension : « En ce qui concerne les municipales, les régionales [qui doivent se tenir en 2018] et même l’élection présidentielle de 2020, tout sera mis en œuvre pour que tout se passe dans la sérénité, dans la sécurité pour tous, dans la non-violence et dans la paix. »

Ces deux partis réunis sous la coalition du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) se doivent de se soutenir en acceptant une alternance au pouvoir comme ils l’ont toujours fait depuis 2010.  Henry Konan Bédié, aux journalistes, affirme : « Le PDCI présentera au RHDP un candidat en 2020, en souhaitant l’appui de ses alliés, compte tenu des sacrifices qu’il a consentis en 2010 et 2015 ». Il poursuit en ajoutant : « Cela est en discussion avec les alliés ».

Nonobstant l’ «  accord de principe » pour la fusion des deux partis au sein du RHDP, des doutes persistent en ce qui concerne l’application et le respect effectif du contenu de ce principe. Mais si certains pensent que cette fusion conduirait à la dissolution du PDCI, Henry Konan Bédié rassure qu’il n’en est pas question.

Il faut noter que c’est la position du RDR qui fait peur, ce dernier ne jouerait pas encore un franc jeu. Ce jeu de cache-en-cache n’est pas démocratique, car peut conduire à des situations dramatiques.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct