Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Contre l’exécution de la décision du CONOR de jouer le championnat national avec 16 équipes : Des clubs de la Ligue de Bamako marchent contre le Conor

Pour protester et contester la décision du Comité de normalisation (Conor) d’organiser le championnat national avec 16 clubs, des membres des clubs de la Ligue de football de Bamako ont marché mardi 15 janvier 2019 sur la Fédération malienne de football où il siège depuis sa mise en place par la Fifa.

Ils étaient nombreux à prendre part à cette marche qui est partie de la place CAN pour aboutir au siège de la Fédération malienne de football (Fémafoot) où Bissi Sangaré (vice-président de la Ligue de Football de Bamako), au nom des marcheurs, a remis une déclaration au Secrétaire général de la Fédération, Ibrahim Sangaré. En remettant ladite déclaration, Bissi Sangaré lui a signifié que la raison de leur démarche est de protester contre la lettre circulaire du Conor faisant savoir que le championnat national Ligue 1 2018-2019 sera organisé avec 16 clubs. “Par conséquent, nous avons décidé de venir remettre une déclaration au Conor”, a dit Bissi Sangaré au Secrétaire général Sangaré, avant de lui signifier qu’il croit que le mémorandum est entre de bonnes mains. Et Sangaré de le rassurer de la bonne réception du courrier.

Bissi Sangaré : “Tant que nos doléances ne seront pas satisfaites, nos clubs ne joueront pas au ballon”.

Approché par nos soins, Bissi Sangaré explique que la décision du Conor d’organiser le championnat avec 16 clubs n’a pas été comprise au niveau de la Ligue de football de Bamako. “Cette décision du Conor de jouer le championnat avec 16 clubs n’a pas été comprise et acceptée au niveau de la Ligue de football de Bamako. Dans cette décision, la Ligue de football du district de Bamako a constaté que parmi les 16 équipes retenues des équipes de la Ligue de Bamako ont été reléguées en 2e division et d’autres sont montées en 1ère division sans être prises en compte. Au niveau de la Ligue de Bamako, nous n’avons rien compris par rapport à cette décision. Le Conor nous a fait savoir que c’est la sentence du TAS qui les oblige à organiser le championnat avec 16 équipes. Nous avons la copie de la sentence du TAS.

Il n’est écrit nulle part que le championnat doit être organisé avec 16 clubs et que des équipes doivent aller en 2e division ou en 1ère division. Nous ne sommes donc pas d’accord avec cette décision du Conor. C’est ainsi que nous avons organisé la marche pour venir déposer un mémorandum à la Fédération”, a-t-il déclaré.

Bissi Sangaré a ajouté que le Conor est obligé de satisfaire leurs doléances. Parce que, a-t-il précisé : “la Ligue de Bamako a compris que le Conor a pris position par rapport à la crise, parce que la sentence ne parle pas de l’organisation du championnat avec 16 clubs. Ensuite, le Conor devait d’abord nous informer de la venue de la sentence du TAS avant de nous faire parachuter la décision d’organiser le championnat avec 16 clubs. Nous trouvons que la décision du Conor n’est pas juste. Donc, c’est une lutte qui est engagée. Nous ne sommes pas d’accord que certains de nos clubs descendent en 2e division. Tant que nos doléances ne seront pas satisfaites, nos clubs ne joueront pas au ballon. Le Conor a été installé pour normaliser la situation du football malien. Mais nous avons vu que l’équipe actuelle du Conor ne peut pas normaliser la situation. Nous demandons que cette équipe parte, dégage pour qu’une autre équipe vienne. Le Conor actuel a pris position dans la crise”.

La marche s’est passée normalement, sans dérapage. Mais, après la dispersion des marcheurs, la police du 14e arrondissement est entrée dans la danse en interpellant Bissi Sangaré pour l’auditionner. Bissi a été relâché après. Mais auparavant, les policiers avaient procédé au gazage à tue-tête. Ce qui a créé la zizanie en Commune IV.

Siaka DOUMBIA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct