Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONTESTATIONS : Le parti du tisserand en flamme

Le Rassemblement pour le Mali(RPM), parti du président de la République, est en flamme depuis la proclamation des résultats des législatives passées. Mais le feu qui couvait vient de se transformer en brasier avec le risque de consumer tout ce qui reste de ce parti victime des rivalités entre clans et groupes d’intérêts. La goutte d’eau qui a débordé le vase est le refus catégorique de l’actuel président de l’Assemblée nationale de rendre le tablier à la demande de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest(CEDEAO).

Moussa Timbiné a été porté à la tête de l’Hémicycle avec la complicité du clan de la famille présidentielle et surtout avec la bénédiction du chef de l’Etat. Coup de théâtre, les chefs d’Etat de la CEDEAO volant au secours du président IBK ont exigé la démission des députés dont l’élection est contestée. Il se trouve que Moussa Timbiné fait partie de ces élus dont a démission doit sauver IBK, selon la CEDEAO.

Mais voilà que Timbiné refuse de démissionner tout comme les autres députés dont le départ est souhaité par la CEDEAO. Au sein du parti présidentiel, c’est la guéguerre ! Le parti qui n’avait pas choisi Timbiné comme son candidat au perchoir espère que l’actuel président de l’Assemblée va se plier à la volonté des chefs d’Etats ouest africains. Ils demandent même que l’Etat s’assume dans ce dossier pour que la crise soit rapidement résolue.

Pis, ceux qui ont participé à l’arrivée de Timbiné à la présidence de l’Hémicycle commencent à se désolidariser de lui. Par personnes interposées, les anciens alliés du jeune président de l’Assemblée nationale livrent bataille pour leurs camarades. Depuis quelques jours, des activistes proches du fils du président sont notamment entrés dans la danse avec des publications incendiaires sur les réseaux sociaux.

De son côté, Moussa Timbiné ne s’avoue pas vaincu. Il a aussi activé son réseau de soutien au sein du parti. Un groupe de jeunes du RPM a fait une déclaration pour lui affirmer son soutien total et sans faille. De même, des déclarations de soutien se multiplient de la part de ses soutiens sur les réseaux sociaux. Au rythme où évoluent les choses, il risque d’y avoir une confrontation plus préoccupante entre les différents camps au sein du RPM.

Des sources expliquent qu’au-delà du RPM, cette crise pourrait embraser toute la majorité présidentielle. Les autres composantes de cette majorité s’apprêtent à en découdre avec Timbiné et compagnie. Pour les autres forces de la mouvance présidentielle, il est inacceptable que la poignée de personnes menées par Timbiné fasse tout échouer.

223infos.net avec La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct