Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

COMMUNIQUE SUR LE RAPPORT DE L’ONU

Je suis l’Avocat Conseil de Mahamadou Ag Rhissa qui me saisit de son dossier.

Suite au rapport du Conseil de Sécurité de l’O.N.U sur la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix d’Alger, rapport dans lequel on l’incrimine à tord d’être auteur de blocage du processus.

Ce rapport nous a plus que surpris dans la mesure où d’une part il s’agit de l’ONU, une Organisation aux moyens immenses et multiformes pour vérifier les faits.

Ensuite parce que Monsieur Mamadou Ag Rhissa dont nous sommes le Conseil n’a ni la taille, ni l’envergure nécessaires pour bloquer la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix au Mali issu du Processus d’Alger.

Il n’est membre d’aucun mouvement, il n’est ni de la C.M.A, ni de la Plateforme contrairement à ce qui est annoncé dans le rapport.

Il n’a rien de ce qu’il faut pour agir sur le Processus de Paix au Mali.

De ce point de vue, au regard des informations recueillies et des pièces en notre possession, il ne peut s’agir à notre avis que d’une erreur sur la personne tant et si bien que l’intéressé qui vit entre Kidal -Bamako et Gao, est très éloigné de tout le système de la mise en œuvre de l’Accord.

Maître Abouba Aly MAIGA

-Avocat à la Cour

-Membre de l’Union Internationale des Avocats et Membre de la Commission Défense de Défense

-Membre du Barreau Pénal International près les Juridictions Pénales Internationales

-Membre du Bureau Exécutif du Barreau Pénal International

-Président Assistant du Président du Barreau Pénal International en Charge de l’Afrique

 

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct