Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CMDT : Le PDG Baba Berthé et ses avenants !

Au moment où Bakary Togola imitait la signature du PDG de la compagnie malienne de développement textile (CMDT), ce dernier a préféré garder un silence de mort. La raison, il se sucrerait aussi avec les sous provenant des avenants que lui seul attribuerait en dehors du système de passation normale des marchés de pesticides.
D’abord, il est important de savoir comment les avenants sont faits dans le milieu de l’agriculture qui tarde à prendre son envol en dépit des efforts consentis par le chef de l’Etat. Ce dernier ne s’est jamais lassé de rappeler qu’il ne tolérera pas ceux qui utilisent les sous des paysans à des fins personnelles.


Pour revenir à l’avenant, le processus est que lorsqu’un fournisseur n’arrive pas honorer les engagements ou clause du cahier de charge, c’est-à-dire la livraison à temps de la qualité et de la quantité à temps, on lui retire le marché. C’est ainsi qu’après consultation, le marché est donné à un autre fournisseur. Dans certains cas, au lieu de retirer le marché notre ‘’guess’’ du jour prolonge le délai sans l’avis des autres membres de la commission de passation composée également de Bakary Togola.
Ainsi, ce n’est un secret pour personne que les passations ne sont pas faites dans les règles de l’art. Pour preuve, une fois éliminé au niveau de la commission technique, le dossier ne doit en au aucun cas être traité par la commission financière à plus forte raison l’attribution du marché.
La main dans le sac ?
L’an dernier, le dossier du très puissant Blo Diawara, patron de plusieurs hôtels de la capitale de Kenedougou a été rejeté à la commission technique mais à la grande surprise de tous retrouvé à la commission financière, il a été retrouvé. Or, l’attribution communément appelée l’adjucation doit normalement se faire par un comité par un comité mais depuis 2007, ce n’est pas le cas. Ce sont les différents président directeurs généraux en complicité avec Bakary Togola qui décident du choix. Cela n’est pas le problème, une fois que le choix est fait, aucune information n’est donnée pour savoir qui a eu quoi et à combien.
Blo Diawara parmi tant d’autres ont bénéficié des avenants de la part des responsables de la CMDT. C’est pourquoi d’ailleurs lui et collaborateurs qui s’entendaient comme deux larrons en foire n’ont jamais été gobés par le monde paysan. De Kayes en passant par les régions les plus profondes attendent des explications claires sur les histoires d’avenant au sein de la CMDT.
Rappelons que la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT) est une entreprise malienne d’État créée en 1974 pour gérer la filière coton. Elle est chargée d’organiser la production et la commercialisation du coton sur l’étendue du territoire malien. Elle possède plusieurs sites de production à travers le pays, notamment.

Source: La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct