Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CENTRE DU MALI: La Plateforme sauvons la région de Mopti invite le gouvernement à désarmer toutes les milices

La Plateforme sauvons la région de Mopti (PSRM) a animé, dimanche 6 janvier 2019, une conférence de presse pour inviter le gouvernement à désarmer dans l’immédiat les milices d’auto-défenses du Centre.  La Plateforme estime que la sécurisation des personnes et de leurs biens est une mission de l’Etat et non des groupes armés.

La conférence avait pour objectif d’informer l’opinion nationale et internationale de la recrudescence de la violence dans le Centre du Mali particulièrement dans la région de Mopti et d’inviter le gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités afin que revienne la paix et la quiétude.

Selon le coordinateur de la Plateforme, Mama Samassékou, le maintien de la paix dans la région de Mopti est primordial pour la stabilité du pays car cette région est le cordon ombilical qui lie le Sud et le Nord.

« L’urgence aujourd’hui, c’est interpeller les parties en belligérance et les forces présentes pour épargner les civils dans la furie aveugle et meurtrière. Les femmes, les enfants et les personnes âgées constituent les principales victimes de cette crise. Pour nous, il faut mettre un terme à ce conflit immédiatement afin que les populations puissent travailler librement», a souligné M. Samassékou. Aussi, ajoute-t-il, le drame affecte directement les échanges commerciaux, les écoles, les récoltes et les animaux.

« Plusieurs villages n’ont pas cultivé cette année à cause de l’insécurité qui perdure dans notre région. Ceux qui ont cultivé n’ont pas pu faire de récolte. Les gens ont faim et d’autres sont malades », révèle-t-il, avant d’interpeler le gouvernement à tout mettre en œuvre pour empêcher d’éventuelles attaques.

« Qu’il n’y ait plus de tueries comme nous l’avons vu à Dioura et Mamba (Ténenkou), Boulkessy (Douentza), Nantaga (Mopti), Soméma (Djenné), Tori et Kouloghon (Bankass), etc. Que l’Etat assume ses responsabilités et sa mission régalienne. Donc, nous demandons un désarmement total et sans conditions de toutes les milices et groupes armés ethniques», a-t-il lancé.

Le coordinateur de la Plateforme a salué la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, à Kouloghon. Selon lui, c’est un acte politique fort et symbolique. « Nous espérons que cette visite constituera le début de la fin de l’impunité et de la violence entre nos différentes communautés de Ténenkou, Koro, Douentza, Youwarou, en passant par Bandiagara, Bankass, Mopti et Djenné », a-t-il souhaité.

Comme son nom d’indique, la Plateforme sauvons la région de Mopti a pour objectif principal de sauver Mopti qui traverse actuellement une crise sécuritaire grave mettant en conflit certaines communautés. Composée de toutes les ethnies de la région, elle est une organisation engagée dans la recherche de stratégies pour ramener la paix, la quiétude et le développement dans cette partie du Mali. D’où des slogans unificateurs comme : « L’éducation ne doit pas être un luxe, même en tant de crise », « Les communautés du centre ne cherchent pas des alliés, elles veulent juste la paix », etc.

Hamissa Konaté

30minutes

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct