Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centre de formation et de perfectionnement en statistique : 28 techniciens supérieurs obtiennent leurs diplômes

formation Le sésame en poche, ces professionnels souhaitent décrocher rapidement un emploi rémunéré. Ils promettent d’honorer le nom de leur parrain, Dr Arouna Sougané, directeur général de l’Institut national de la statistique (Instat)

 

Le Centre de formation et de perfectionnement en statistique (CFP-Stat) vient de mettre sur le marché de l’emploi 28 techniciens supérieurs dont six femmes. La cérémonie de sortie officielle de cette 3è promotion, baptisée Dr Arouna Sougané (directeur général de l’Instat) qui a eu lieu jeudi, a été présidée par le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra. Les récipiendaires ont reçu leurs diplômes en présence du parrain, des parents et amis venus nombreux.

La sortie de cette promotion résout en partie «l’épineux problème de l’insuffisance de personnel qualifié» auquel est confronté le Système statistique national, s’est réjoui le ministre Adama Tiémoko Diarra. Rôle que joue, selon lui, le CFP-Stat depuis sa création en 2015, conformément à sa mission. En réponse aux sollicitations, le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population a assuré de la disponibilité de son département à approfondir la réflexion sur l’employabilité des sortants du CFP-Stat.

En effet, le directeur général du Centre avait, dans son allocution, demandé au ministre Diarra de s’impliquer davantage dans la recherche de solution au problème d’emploi permanent des sortants du CFP-Stat à l’Instat, à la Fonction publique ou dans d’autres structures du SSN. A en croire Dr Yacouba Traoré le problème d’accès à un emploi permanent des diplômés de l’Institut perdure. Sur les 37 certifiés des deux premières promotions de techniciens supérieurs de la statistique, 14 ont décroché un emploi permanent, a-t-il déclaré.

Parmi eux, cinq ont été admis au concours d’entrée à la Fonction publique 2018, sept étaient des professionnels, un enseigne à Barouéli (Région de Ségou), un autre travaille à l’usine Diago à Kati. Il a précisé que quatre sont en formation dont deux à l’Iford de Yaoundé et deux à l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) de Ouagadougou. Les 19 autres sont enquêteurs depuis février 2019 dans le cadre du Recensement général des unités économiques (RGUE), organisé par l’Instat, a précisé Dr Yacouba Traoré.

Le porte-parole des récipiendaires a remercié le gouvernement pour leur avoir donné l’opportunité de se former dans un domaine qui les a toujours fasciné. Mamadou Coulibaly a au nom de ses camarades promis de porter avec fierté le nom du parrain Dr Arouna Sougané, directeur général de l’Instat.

CULTIVER LA MODESTIE- Intervenant à ce propos, le parrain de la promotion qui a reçu une distinction honorifique, s’est dit confiant en l’avenir. «Malgré son jeune âge, le CFP-Stat s’impose de plus en plus comme une référence dans le système de l’enseignement supérieur de notre pays. La qualité de ses produits est appréciée par tous ceux qui ont eu l’opportunité de les approcher», a relevé Dr Arouna Sougané. Avant d’inviter ses filleuls à faire preuve de discipline, de ponctualité, de rigueur, d’intégrité mais et surtout d’humilité.

«Les hommes et les femmes de valeurs sont ceux qui ont cultivé la modestie», a-t-il insisté. D’où la satisfaction du ministre Diarra. Il a félicité les formateurs pour la qualité des enseignements dispensés «avec professionnalisme et dévouement». Avant de remercier les partenaires techniques et financiers du Mali qui, selon Adama Tiémoko Diarra, ne ménagent aucun effort pour accompagner le gouvernement dans le processus de développement du Système statistique national.

Rappelons ici qu’en plus des techniciens supérieurs de la statistique, le CFP-Stat, dans le cadre du renforcement de capacités des professionnels du système statistique national (SSN), forme des agents non statisticiens affectés aux travaux statistiques. En organisant, a précisé Dr Yacouba Traoré, des formations modulaires non diplomates à l’intention des étudiants, chercheurs, agents et cadres des secteurs publics et privés, utilisateurs et praticiens de la statistique.

Aussi, assure-t-il la mise à niveau de candidats maliens aux concours d’accès aux écoles de statistique à vocation régionale, a ajouté Dr Yacouba Traoré. Il s’agit, selon lui, de l’Institut de formation et de recherche démographiques (Iford) de Yaoundé et l’Ecole de statistiques africaines (ESA) d’Abidjan, de Dakar et de Yaoundé. «Cette année, sept étudiants maliens ont été admis au concours de l’Iford. Deux d’entre eux ont été  reçus au concours d’entrée aux écoles de statistique africaines (ESA), cycle ISE, option mathématiques», s’est félicité Dr Yacouba Traoré. Ils bénéficient tous de la bourse d’études financée par la Banque mondiale, a-t-il rappelé.

Amadou GUÉGUÉRÉ

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct