Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CEDEAO: bientôt un monnaie unique

La réunion du Comité technique chargé des politiques macroéconomiques de la CEDEAO s’est ouverte, hier lundi 11 septembre, à l’hôtel Salam, pour trois jours. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Économie et des finances, le Dr Boubou CISSE, en présence du Commissaire chargé des politiques macroéconomiques et de la recherche économique de la CEDEAO, Mamadou TRAORE, et les membres du Comité venus des pays membres de l’organisation.

ministre Economie Finances Boubou Cisse marcel de zouza president commission cedeao reunion

Au cours de cette réunion, les membres du Comité technique des politiques macroéconomiques de la CEDEAO examineront la note relative à la mise en œuvre du programme de coopération monétaire. Des présentations seront faites sur le Tarif extérieur commun (TEC), sur le schéma de libération des échanges de la CEDEAO et sur le programme communautaire de développement (PCD). Aussi, il sera question de faire la revue et examiner le rapport sur les performances macrocosmiques des États membres de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest.
Le Commissaire chargé des politiques macroéconomiques et de la recherche économique de la CEDEAO a informé que les conclusions de cette rencontre seront soumises, le 14 septembre, au Conseil de convergence du mécanisme de la surveillance multilatérale au sein de la CEDEAO.
Pour le Commissaire Mamadou TRAORE, un des axes de l’intégration en Afrique de l’Ouest est la réalisation d’une union monétaire. De ce fait, dira-t-il que la convergence macroéconomique est perçue comme le moyen de réalisation des conditions requises pour garantir la création d’une union monétaire viable. Il a rappelé que dans le souci d’atteindre cet objectif d’intégration monétaire, la conférence des chefs d’État et de gouvernement a adopté en 1999, un Pacte de stabilité et de convergence qui met en place un mécanisme de surveillance pour assurer une coordination plus étroite des politiques économiques des Etats et la convergence des économies nationales.
Le commissaire chargé des politiques macroéconomiques a souligné que cette rencontre s’inscrivait dans cette logique pour examiner le rapport sur la convergence des économies en 2016 et l’état d’avancement de certains dossiers communautaires pour recueillir les observations et recommandations des participants afin d’atteindre les résultats escomptés.
« La nécessité de renforcer davantage notre processus d’intégration avec tous les avantages inhérents nous conforte dans notre conviction que nous devons aller vite et bien pour réaliser les objectifs de notre programme de coopération monétaire, à savoir la création de la monnaie unique de la CEDEAO », a affirmé le Commissaire Mamadou TRAORE.
Il a déploré que les performances des États en matière de convergence ne sont pas toujours à la hauteur des attentes pour procéder au lancement de la monnaie unique sur des fondements solides. M. TRAORE soutient que la convergence est certes une condition nécessaire, mais pas suffisante pour le lancement de la monnaie unique. Donc, les participants identifieront les activités à réaliser d’ici à l’échéance 2020 retenue pour le lancement de la monnaie unique.
Pour sa part, le ministre de l’Économie et des finances, le Dr Boubou CISSE, a souligné que les membres du Comité technique, au cours de cette réunion, examineront et feront des recommandations sur le rapport de la convergence au titre de l’année 2016 ; élaboreront une note sur l’état de mise en œuvre du programme de coopération monétaire de la CEDEAO ; se pencheront sur l’état de mise en œuvre des activités de la feuille de route par les différentes institutions responsables et produiront une note sur l’état de mise en œuvre du Programme communautaire de développement (PCD).
Pour le ministre CISSE, les remarques pertinentes et les recommandations qui sortiront des travaux permettront d’améliorer l’exercice de convergence dont les résultats restent encore mitigés malgré les efforts consentis depuis des années pour l’amélioration des performances des États membres en vue de mieux réussir l’avènement à la monnaie unique de la CEDEAO en 2020.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct