Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ce que j’en pense:Le pollen de la paix à germe à Kidal

L’annonce du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) de se transformer en parti politique est un bon présage à Gao, Ménaka, Kidal, Taoudeni. L’arbre de la paix reverdira bientôt dans toutes les fractions et les oasis des régions du Nord de notre pays.


Les tenants de la politique politicienne, véritables « Jean Frenon » personnage espion et délateur, coquin, envieux et vil, toujours prêt à calomnier à prix d’argent dans son journal l’Âne littéraire, plus venimeux que les serpents (selon Voltaire), ont promptement répandu leur vénin dans les cercles politiques de la capitale.
Ces spécialistes dans la pêche en eaux troubles, ne souhaitent pas développer des arguments en faveur de la bonne nouvelle. Ils tranchent de façon péremptoire : « c’est un effet d’annonce. Une certaine puissance de l’Europe occidentale tente de rouler les populations maliennes dans la farine ». Ils oublient que le bon sens est équitablement partagé entre les individus.

Les hommes d’honneur, qui ne jettent pas des paroles en l’air sont les chefs de famille, de fraction, de tribu, de village sur l’ensemble du territoire malien. Les dirigeants du HCUA sont les fils de familles pour lesquelles la parole donnée est une promesse qui vaut de l’or. La décision du HCUA de se transformer en parti politique est une victoire sur les ennemis du peuple martyr du Mali.
Au plan militaire et politique, les hordes terroristes encaissent ainsi un coup très douloureux. Elles seront vaincues. Elles seront boutées hors de la patrie malienne. Les efforts diplomatiques du président Ibrahim Boubacar Keïta se traduiront par la création du nouveau parti politique.

Les pas de fourmi des gouvernements successifs du président Ibrahim Boubacar Keïta de 2013 à nos jours dans la traduction en actions concrètes de l’Accord de Bamako issu du processus d’Alger ont réveillé et consolidé l’espoir dans tous les esprits. La paix est possible maintenant. Au nord, au centre de notre pays. Le courage politique du HCUA est à saluer. Ce groupement armé renonce désormais à l’argument de la force pour privilégier la force de l’argument. Prions tous pour que les pionniers du HCUA soient suivis dans leur mue politique par tous les groupes armés de notre pays. Le nouveau parti recrutera, je n’en doute pas, des militants dans toutes les localités maliennes. Le nouveau leadership politique né du HCUA sera sans nul doute multi ethnique. N’est-ce pas que le pouvoir d’état se conquiert à travers les urnes ? Il aura l’ambition, de participer aux futures élections des maires, des députés, du président de la République du Mali. Le parti né du HCUA fera campagne paisiblement, j’en suis convaincu, sur tout le territoire national.
Comme dit un célèbre chanteur africain, « le destin de notre peuple se déterminera encore une fois ».
Le congrès constitutif du nouveau parti se déroulera dans les jours à venir à Kidal. Puisse-t-il déjouer les manigances des calculateurs maliens et étrangers, noirs et blancs. N’ont-ils pas, par traîtrise, tenté de précipiter notre pays dans un cul-de-sac diplomatique ? Dieu merci. Le complot est désormais éventré.
Sékou Oumar
DOUMBIA

Source: L’Essor-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct