Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Caution et parrainage sous les mains : Mohamed Aly Bathily célèbre sa première victoire sur IBK

Le candidat des Associations pour le Mali (APM) a hier déposé sa candidature à la Cour constitutionnelle après  plusieurs semaines d’incertitude sur les parrainages et les 25 millions FCFA de caution.  Il accuse le régime d’avoir tenté d’empêcher sa candidature.

Mohamed Aly Bathily a déposé hier 25 juin, ses dossiers à la Cour constitutionnelle peu avant midi pour la présidentielle du 29 juillet prochain. Un point de presse à l’allure d’un meeting célébration d’une victoire  s’en est suivi au quartier général des APM avec l’invitation de plusieurs dizaines de membres.

Pour l’ancien ministre, le dépôt de son dossier « est une victoire parce que selon lui, le régime a tout fait « pour d’empêcher ma candidature à cette élection présidentielle ».

« C’est une victoire sur toutes les pratiques malsaines. Durant ces dernier mois, je me suis tu, mais les choses ont été parfois difficiles y compris pour passer des coups de fil tellement nos lignes sont sur écoute en violation de toutes les lois. Des amis qui pouvaient m’aider se sont retrouvés parfois bloqués au niveau du trésor public et au niveau des banques. Créanciers, leur dû leur fut refusé parce qu’il pouvait aider un adversaire du président », a dénoncé Mohamed Aly Bathily. Il a révélé que même son compte a été réduit à zéro par sa banque à un moment donné.

S’agissant du parrainage de sa candidature, Me Bathily a révélé avoir été également confronté des difficultés. A défaut de dix députés, il a cherché 45 conseillers communaux dans les régions et le district de Bamako.

« Tout a été fait pour asphyxier financièrement les soutiens que les candidats opposés à Ibrahim Boubacar Keita pouvaient rechercher dans notre société y compris au niveau des parrainages où la consigne a été donnée  de ne parrainer que le seul candidat IBK. Or, la loi instituant le parrainage est une loi publique et impersonnelle. Les députés qui touchent les émoluments à l’Assemblée nationale, ne les touchent pas au nom du RPM. Ils prennent l’argent public et doivent servir la République et non IBK », a rappelé le candidat des APM.

Mohamed Aly Bathily promet l’humiliation à IBK le 29 juillet. Pour lui, plus de 50% de 77,61 des voix qui ont élu IBK le 11 août 2013 reviennent aux APM. « Nous l’avions forcé à la victoire en 2013, nous allons nous même nous forcer à la victoire cette fois-ci. Comme en 2002 et 2017, il ne dépassera pas 20 % à cette élection », a-t-il juré.

Maliki Diallo  

Source: L’ indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct