Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Burkina Faso : Le président Kaboré met fin aux fonctions de son Premier ministre

Christophe Dabiré n’est plus le Premier ministre du Burkina Faso. Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a mis fin à ses fonctions à travers un décret rendu publique, le mercredi 8 décembre 2021, par le secrétaire général du gouvernement à la télévision publique. Selon ce décret, le désormais ex-chef du gouvernement a lui-même présenté sa lettre de démission.

Dans un décret présidentiel lu à la télévision nationale par le secrétaire général du Gouvernement Stéphane Wenceslas Sanou, le président burkinabè a mis fin aux fonctions du Premier ministre, Christophe Dabiré. Selon le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Wenceslas Sanou, « Le président du Faso (…) vu la lettre de démission (…) du 8 décembre 2021 portant démission du Premier ministre décrète : Il est mis fin aux fonctions de Premier ministre de M. Christophe Joseph Marie Dabiré ».

Stéphane Wenceslas Sanou précise par ailleurs que, « les membres du gouvernement sortant assurent l’expédition des affaires courantes des départements ministériels jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement ». Rappelons que cette démission du Premier ministre met automatiquement fin aux fonctions de l’ensemble des membres du Gouvernement.

Lors de son allocution à la nation, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré avait annoncé un remaniement ministériel. Cela suite, à l’attaque d’Inata survenue, le 14 novembre dernier, ayant fait 57 morts dont 53 gendarmes et 4 civils, selon un bilan officiel. Outre, la démission du Premier ministre, le président Kaboré a mis également fin aux fonctions de plusieurs hauts gradés de l’armée burkinabè, notamment dans la gendarmerie nationale.

En poste depuis janvier 2019 et remplaçant Paul Kaba Thiéba, Christophe Dabiré, ancien commissaire chargé du commerce, de la concurrence et de la coopération de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), avait été reconduit en janvier 2021, après la réélection de M. Kaboré pour son second et dernier mandat. Rappelons qu’après le drame d’Inata, des manifestations ont été organisés dans plusieurs villes du pays pour réclamer la démission du président Kaboré.

À la veille des manifestations dénonçant “l’incapacité” des autorités à faire face aux violences djihadistes qui ont fait environ 2.000 morts et 1,4 million de déplacés depuis 2015, le président Kaboré avait annoncé de nouvelles mesures, soulignant « la nécessité de constituer, au plan gouvernemental, une équipe resserrée et plus soudée ». En réponse à ces demandes, le président avait annoncé un remaniement ministériel dont le secrétaire général a fait part, le mercredi soir à la télévision nationale, mettant fin également aux fonctions de l’ensemble des ministres.

Selon un rapport de nos confrères du quotidien burkinabè « Sidwaya » le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré ne serait pas satisfait des conclusions du rapport d’enquête sur le drame d’Inata. La même source souligne que le rapport de l’Inspection générale des Armées sur le drame d’Inata, remis, le 30 novembre dernier, au Président du Faso par le Ministre de la Défense, aurait été rejeté par ce dernier.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct