Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Brèves du Lundi le 15 Juin 2020

Grogne sociale au Mali : L’ASMA contre toute démission du président de la République

Suite à la situation sociopolitique très tendue  demandant  la démission du président de la république Ibrahim Boubacar Keita  et de tout son régime, le parti l’alliance pour la solidarité au Mali (ASMA) a fait un communiqué, le samedi 13 juin 2020,  dans lequel il  donne  sa position. Contrairement à beaucoup de formations politiques,  ce parti trouve que la démission du président de la République à l’heure actuelle n’est pas la solution.

C’est  à la suite d’une réunion tenue le vendredi 12 juin dernier, que le secrétariat General du parti de l’ex-Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga a fait ce  communiqué pour dénoncer la revendication de la CMAS de Mahmoud Dicko et ses alliés concernant la démission  du président de la République Ibrahim Boubacar Keita.   L’alliance pour la solidarité au Mali-convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) trouve certes légitimes et justes certaines des revendications du M5-RFP, mais dénonce toute idée au sujet de la démission du président de la République.

Par ailleurs, elle dit prendre acte de ces revendications et préoccupations exprimées par certains acteurs sociopolitiques et encourage vivement le président de la République, garant de l’unité nationale à user de ses prérogatives constitutionnelles pour apporter des réponses adéquates aux problèmes qui sont posés. Le parti  de l’ancien chef du gouvernement du Mali  aussi victime de cette même  grogne sociale en début de l’année 2019, réaffirme son attachement au dialogue et à la concertation, avant d’appeler  les différents acteurs à inscrire leurs actions dans ce  cadre.

Situation sociopolitique du pays : IBK rencontre les leaders religieux, les membres de la société civile, le représentant des familles fondatrices de Bamako

Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita a reçu en audience hier, dimanche 14 juin 2020, les leaders religieux, les membres de la société civile, le représentant des familles fondatrices de Bamako et plusieurs autres personnalités. C’était à Koulouba.

Il est important de rappeler que ces leaders se sont, lors d’une conférence de presse tenue au siège du Haut conseil islamique le jeudi dernier, opposés à la revendication faisant allusion à la démission du président de la République. Ils reconnaissent les difficultés actuelles du pays et  suggèrent un dialogue pour y mettre fin.

Classement 2020 des villes les plus chères : Bamako occupe la 22e place en Afrique et 142e dans le monde

Dans une annonce, le 26e rapport du cabinet américain Mercer, spécialisé en termes de coût de la vie pour les expatriés, annonce que Bamako, capitale du Mali, occupe la 22e place des villes les plus chères  sur 42 capitales africaines. La ville des trois caïmans arrive juste après Cotonou, capitale du Benin occupant la 21e place en Afrique et 140e dans le monde. Vu le classement précédent où Bamako occupait la 124e position dans le monde, notre ville a ainsi atteint la 142e place. Publiée récemment, cette étude souligne que la capitale de Seychelles occupant la 14e place au  monde  est la ville la plus chère en Afrique. La capitale tunisienne est, pour cette étude, classée comme l’année précédente la capitale la moins chère au monde pour les expatriés. Dans le top 10 africain des villes les plus chères se trouvent : N’Djamena, capitale tchadienne (15e mondiale) ; Lagos au Nigéria (18e mondiale) ; Kinshasa en RDC (24e mondiale) ; Libreville au Gabon (33e mondiale) ; Abidjan en Côte d’Ivoire (36e mondiale) et  Brazzaville au Congo (44e mondiale)…La ville de Hong Hong, en Chine est la plus chère au monde (1ère). Elle est suivie par Achgabat au Turkménistan (2e) et Tokyo au Japon (3e).

Le Premier ministre Boubou Cissé nommé « Ministre de l’année »

Suite à sa reconduction au poste de Premier ministre, Dr Boubou Cissé, ministre de l’Économie et des Finances, a été désigné par le Baromètre « Ministre de l’année ».

Cette distinction accordée à la personnalité de Dr Boubou Cissé peut s’expliquer par divers aspects. Malgré la crise multiforme que traverse le Mali, Boubou Cissé a su gérer deux départements ministériels sous sa tutelle : l’Économie et les Finances et la Primature. Cette reconduction illustre que Dr Boubou Cissé s’est fait remarquer aux yeux du chef d’État par la qualité de ses services.

Pour la composition du nouveau gouvernement, le Baromètre, plateforme dédiée aux ministres qui se font remarquer par leur impact positif sur la société malienne, renouvelle sa proposition de « mettre en place un gouvernement de large ouverture avec un effectif réduit et constitué davantage de techniciens, de jeunes et de femmes compétents ».

Nous espérons que cette distinction du Baromètre donnera plus d’engouement au Premier ministre à travailler davantage pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des Maliens.

Gao : un véhicule enlevé par des bandits armés

Dans la région de Gao, les forces du mal ne cessent de semer le trouble. Courant mercredi 10 juin, un véhicule a été enlevé au quartier château de la région par des hommes armés non identifiés. Sur la base des indiscrétions, il s’agirait d’un véhicule appartenant à la commission DDR de Gao. Au lendemain, jeudi 11 juin, une boutique de vente de pagne a aussi été braquée. Pour l’instant, des enquêtes restent ouvertes.

Cérémonie rituelle à Yorosso : 200 personnes y prennent part

Du 11 au 13 juin, la cérémonie de sanctification de l’enclume sacrée de Karagorola, dans le cercle, a eu lieu. Pour la circonstance, plus de 200 participants venus des régions et des pays voisins ont assisté. Cet évènement qui se passe une fois par an consiste à faire des rites sacrés pour une bonne pluviométrie. À cet effet, chaque participant apporte soit un coq, une poule ou un bouc pour formuler ses vœux de meilleures moissons et autre. Cette cérémonie de festivité a duré trois jours.

Don de sang : la banque de sang de Koutiala sort avec un bilan satisfaisant

Connue comme pourvoyeuse de sang, la banque de sang de Koutiala vient de faire une démonstration de force ! Parlant du bilan de 2019, les responsables du laboratoire de la localité ont exprimé, à travers une émission à la radio initiée par l’Association médecins sans frontières, que la banque de sang a fourni plus de 7.000 poches de sang aux malades. Selon « Studio Tamani », la banque de sang de Koutiala est la deuxième pourvoyeuse de sang après Bamako.

Contre l’expansion de la covid-19 : 20 millions de dollars mobilisés par la BAD pour le G5 Sahel

Dans la lutte contre le coronavirus, la banque africaine de développement a concédé, ce 9 juin à Abidjan, une aide financière de 20 millions de dollars prélevés sur le fonds africain de développement aux pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad).Cet appui financier vise à renforcer les capacités des pays bénéficiaires à juguler la pandémie de covid-19.

Source: Journal le Pays- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct