Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bataille judiciaire à l’URD : Salikou sommé de passer le témoin à Gouagnon

Suite au congrès extraordinairedu 16 janvier pour élire un président en remplacement au président fondateur, SoumailaCissé, le clan Salikou a intenté un procès contre l’élection de Gouagnon. Ayant perdu le procès, la justice  a ordonné àSalikou de rendre les rênes du parti à Gouagnon.

 

Salikou vient d’être débouté par le Tribunal de Grande Instance de la Commune 5 du district de Bamako, ce lundi 4 avril 2022.Le président par intérim de l’Union pour la république et la démocratie (URD), SalikouSanogo est sommé de passer la main à Gouagnon Coulibaly élu président de la formation politique, le 16 janvier 2022, à la faveur du congrès extraordinaire au Cicb.

Le Tribunal statuant par jugement contradictoire, en premier ressort, rejette les fins de non-recevoir opposées par monsieur Salikou Sanogo, déclare l’action de monsieur Gouagnon Coulibaly recevable, juge ses demandes bien fondées.

Aussi le Tribunal confirme l’élection de monsieur Gouagnon Coulibaly en qualité de président du parti politique URD à l’issue du congrès extraordinaire du 16 janvier 2022.

En outre, le Tribunal ordonne à monsieur Salikou Sanogo de procéder à la passation de service de la présidence du parti dès le 3ème jour de la notification de ce jugement sous astreinte de 500000 FCFA par jour de retard. De ce fait le Tribunal ordonne à monsieur Gouagnon Coulibaly d’accéder au siège du parti.

Le clan Salikou ne semble pas dire son dernier. Un appel de leur part serait en cours pour la continuité de ce procès. Dans un rapide communiqué rendu public, il informe les militants et sympathisants de l’URD que faisant suite à la décision rendue ce jour 4 avril 2022 par le Tribunal de Grande Instance de la Commune 5 du district de Bamako, les voies de recours seront exercées contre ladite décision à l’effet de permettre à la Cour d’Appel de Bamako de réexaminer le dossier.

Pour les partisans de Salikou, il  continuera à présider les destinées du parti jusqu’à une décision définitivement exécutoire. Ils rappellent que l’information judiciaire ouverte contre Gouagnon Coulibaly et autres devant le juge d’instruction du 9èmecabinet du Tribunal de Grande Instance de la Commune 3 se poursuit normalement.

C’est dire que le parti URD est loin d’être un long fleuve tranquille au regard de ce que la justice a ordonné et l’appel en vue à la Cour de Bamako.

Bazoumana KANE

 Source : L’Alerte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct