Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DES COTONCULTEURS DE OUELESSEBOUGOU : Si la Cmdt ne réagit pas positivement avant le 10 juin, il n’y aura pas de semis

Contrairement à ce qu’on veut faire croire à l’opinion nationale et internationale, le torchon brûle toujours entre la Cmdt et les producteurs de coton. Aux dernières nouvelles, suite à la mission commando de sensibilisation effectuée par le PDG de la Cmdt dans les zones de production cotonnière, les paysans maintiennent refusent toujours de démarrer les travaux champêtres, du moins en ce qui concerne le coton.


D’abord, lundi dernier, lors de la réunion de Fana, les producteurs de coton des 16 secteurs de la filiale Centre sont revenus à la charge en demandant à la Cmdt de prendre toutes les dispositions pour revoir les prix des intrants et du coton avant qu’il ne soit trop tard. Dans cette démarche, et fort de cet ultimatum, les producteurs de coton de la zone Ohvn de Ouélessébougou, réunis en Assemblée générale extraordinaire le mardi, donnent jusqu’au 10 juin 2020 à la Cmdt pour réagir à leurs doléances. Cette rencontre spéciale a regroupé 144 personnes dont 124 délégués des producteurs, 17 représentants locaux de l’union des producteurs, deux encadreurs. Sur les 92 coopératives de coton, 62 étaient présentes. « Aucune graine de coton ne sera semée », ont-ils convenu. Passé ce délai, ces producteurs affirment de ne plus participer à la campagne cotonnière 2020-2021, même si la Cmdt ajustait le prix du coton à 300 FCFA. Si la Cmdt ne réagit pas avant le 10 juin, adieu la campagne, jurent les producteurs de coton du Djitoumou.
Jean Goïta

Source: zaharainfos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct