Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Arcane politique : Le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra se retire du FSD/SAP

Rien ne va plus au Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, Signataire de l’Accord politique de gouvernance (FSD/SAP). Un de ses membres, le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra, vient de claquer la porte du groupement, le dimanche dernier. Cela après que le groupement s’est déclaré de la majorité présidentielle.

Pendant que le rang des demandeurs de la démission du président de la République se grossit, le FSD/SAP, se vide. La nouvelle orientation du groupement oppose ses membres. Si certains partis membres se déclarent déjà de la majorité présidentielle, d’autres trouvent que la base juridique de la participation du groupement à l’action gouvernementale ne devrait pas impliquer l’adhésion à la majorité présidentielle. C’est le cas du Mouvement Anw Bè Faso Do de Cheick Sidi Diarra qui s’est désolidarisé des deux sorties du groupement ces derniers jours.

« Monsieur le Président du FSD/SAP, chers camarades militants,

Nous nous référons à nos deux précédents messages respectivement du 2 juin et du 4 juin 2020. Ces deux messages sont restés sans réponse de votre part », a déploré l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra qui a ajouté : «Nous venons également de prendre connaissance du communiqué publié par la majorité présidentielle suite à la marche du 5 juin 2020, communiqué signé par le FSD/SAP ».

A en croire le Mouvement Anw Bè Faso Do, ses responsables n’ont pas été consultés, en tant partie prenante au FSD/SAP, avant la Déclaration d’adhésion du FSD/SAP à la majorité présidentielle. « Nous n’avons pas non plus été consultés avant l’adhésion du FDS/SAP aux deux communiqués de la majorité présidentielle », lit- on dans la déclaration de Cheick Sidi Diarra.

Pour le Mouvement Anw Bè Faso Do, la base juridique de la participation du FSD/SAP à l’action gouvernementale était l’Accord politique de Gouvernance. Et cela, précise-t-on, n’impliquait pas l’adhésion à la majorité présidentielle.

Face à tout cela, le mouvement déclare sa réserve par rapport aux actes posés au nom du FSD/SAP. « Nous décidons de nous retirer du FSD/SAP et de cesser toute participation aux activités dudit mouvement à compter de ce jour 7 juin 2020 », a déclaré le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra.

Le retrait d’un mouvement politique est un coup dur pour ce groupement politique qui était même une coquille vide.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct