Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

ARCAD-SIDA: le bilan des activités 2016

L’Association de recherche, de communication et d’accompagnement à domicile des personnes vivant avec le VIH et le Sida (ARCAD-SIDA) a présenté les résultats de ses activités de l’année 2016. C’était le vendredi 28 juillet dernier, à la faveur d’un atelier au grand hôtel. Les travaux étaient placés sous la présidence du secrétaire exécutif du Haut conseil national de lutte contre le Sida, le Pr Moussa MAIGA.

arcad sida

C’était en présence du président de ARCAD-SIDA, le Pr Woyo KONATE ; de la représentante de la cellule sectorielle de lutte contre le Sida du ministère de la Santé, SIDIBE Madina HAIDARA…
Cet atelier a été l’occasion pour les acteurs de la lutte contre le VIH/Sida de partager le bilan technique et financier des activités de l’année 2016.
Dans ses mots introductifs, le président de ARCAD SIDA, le Pr Woyo KONATE, a rappelé que leur association s’investit auprès du ministère de la Santé depuis 1996 pour faciliter l’accès aux soins et aux services de prise en charge des personnes infectées et affectées par le VIH. Une implication qui a permis d’avoir aujourd’hui sur le territoire national plus de 16 sites de prise en charge. Selon lui, l’engagement de leur organisation permet d’assurer plus de la moitié des personnes vivant avec le VIH/Sida au Mali.Des résultats enregistrés qui ont été honorés par le Gouvernement qui, à partir de 2016, a accordé à ARCAD SIDA le statut d’association d’utilité publique. Il a salué les partenaires techniques et financiers qui ne se lassent pas de faire confiance à leur structure.
La présidente du Réseau malien des Associations de personnes vivant avec le VIH, DIARRA Oumou DIERMA, a salué les résultats enregistrés, tout en rappelant que le début n’a pas été facile. Elle a apprécié les plaidoyers qui ont abouti à la gratuité de la prise en charge et qui font aujourd’hui que notre pays tend vers l’élimination du fléau. Pour renforcer cette tendance, elle estime que les plaidoyers doivent être soutenus davantage au niveau des leaders politiques et communautaires et en renforçant la sensibilisation au niveau des populations.
La représentante de la Cellule sectorielle de lutte contre le Sida du ministère de la Santé, SIDIBE Madina HAIDARA, a affirmé que l’ARCAD SIDA appuie beaucoup leur Cellule dans sa mission ; car elle est présente sur toute l’étendue du territoire. Elle a invité les responsables de la structure à focaliser davantage leurs interventions dans les localités où il y a plus de malades.
Dans sa présentation sur le bilan des activités 2016 de l’Association, le Dr Fodé DIALLO a affirmé qu’au niveau des sites de prise en charge 4 338 enquêtes sociales ont été menées auprès des patients avec 2 225 personnes catégorisées en situation de précarité (73% de femmes) ; 3 864 entretiens individuels auprès des couches sociales pour les écouter et les orienter sur les difficultés au quotidien ; 110 groupes de parole auprès des femmes enceintes séropositives dans la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) et l’implication des hommes ; 1 724 visites à domicile pour apporter réconfort et soutien aux patients ; 403 ateliers culinaires sur les sites communautaires et publics avec 24 850 participations de bénéficiaires ; 2214 kits alimentaires et hygiéniques distribués aux patients démunis.
Toujours selon le Dr DIALLO, 381 enrôlements ont été faits au sein de l’association pour maintenir la dynamique associative et le militantisme ; des sensibilisations pour la PTME et le dépistage avec 2 613 causeries sur la PTME dans les CSCOM et 1 025 causeries dans la population générale. Aussi, dit-il, des activités de renforcement des acteurs communautaires et publics ont été menées à travers le pays.
Comme difficultés, le Dr DIALLO a souligné le faible taux de décaissement et de réalisation des activités surtout communautaires sur le fonds mondial ; le faible accès au bilan biologique de suivi des patients infectés sous ARV ; l’insuffisance de coordination et de réseautage des soins autour des populations clés pour une amélioration de leur état de santé…
Par ailleurs, informe-t-il que leur association prévoit de renforcer l’expertise communautaire dans la recherche ; contractualiser ses compétences dans certains domaines ; renforcer le plateau technique du laboratoire du CESAC de Bamako pour un meilleur suivi des patients ; renforcer la sensibilisation sur la PTME au niveau communautaire, à travers les interventions à l’endroit des hommes, des leaders communautaires et des femmes elles-mêmes ; la construction du siège de ARCAD SIDA et du CESAC de Bamako…
Le bilan financier des activités s’élève à 2 431 635 830 FCFA.
Pour sa part, le Dr Alou SYLLA a fait une présentation sur les enjeux de la prise en charge des populations clés. Il a focalisé son intervention sur les cas des hommes qui ont des relations sexuels avec les hommes ; les usagers de drogues injectables ; les personnes en prison et dans d’autres milieux fermés ; les travailleurs (ses) du sexe…
Le secrétaire exécutif du Haut conseil national de lutte contre le Sida, le Pr Moussa MAIGA, a salué les résultats enregistrés tout en encourageant les acteurs de la lutte contre le VIH et le Sida à redoubler d’efforts pour l’élimination de cette maladie dans notre pays. Il a insisté sur la nécessité d’impliquer davantage les leaders communautaires et d’accentuer les interventions au niveau des populations clés.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct