Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Appel à contestations électorales: Des initiateurs de la Plateforme ‘’An Tè A Banna’’ se désolidarisent

«Des initiateurs» de la Plateforme ‘’An tè A banna’’, comme ils se nomment eux-mêmes, ont animé une conférence de presse. C’était ce vendredi soir à la Maison de la presse. L’objectif était d’ «informer l’opinion» que ‘’An tè A banna’’ n’a rien à avoir avec le meeting prévu ce samedi à la place de l’Indépendance.

Selon les conférenciers, des «individus mal intentionnés» se réclamant de la Plateforme, s’affichent auprès des hommes politiques pour «appeler à des contestations électorales». Cette situation, met en garde les conférenciers, risque de discréditer toute personne ayant pris part au noble combat contre la révision constitutionnelle. Dans la déclaration liminaire lue par Moussa Coulibaly, chargé à la communication de la plateforme, «aucun candidat à la présidentielle n’était celui de An Tè A banna». Dans ce cas, se demande-t-il, pourquoi cet appel à contester les résultats, si ce n’est à des «desseins inavoués».

La Plateforme ‘’An Tè A banna’’ est-elle divisée? Tout porte à croire que oui. Même si Badra Alou Sacko, deuxième vice-président de la Plateforme n’a pas voulu le reconnaître expressément devant les journalistes. Pour lui, les choses sont claires: «Nul ne peut et ne doit utiliser la plateforme des fins politiques ou personnelles». Car, An tè A banna reste avant tout une «plateforme de veille citoyenne».

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct