Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Algérie: le parti d’Ali Benflis boycottera les élections législatives

En Algérie, l’ex-candidat à la présidentielle de 2014, Ali Benflis, a annoncé que son parti politique allait boycotter les législatives. Ces élections prévues au mois d’avril seront pourtant la prochaine échéance électorale pour d’autres partis d’opposition. Et avec cette décision, Ali Benflis semble se retrouver seul.

Ali Benflis ancien Premier ministre candidat election vote présidentielle algerie

Il estime qu’il y aura de la fraude, que l’opposition ne pourra pas se faire entendre au sein du Parlement et que le scrutin n’a aucun sens. Voilà comment Ali Benflis explique sa décision de ne pas participer aux élections législatives. Cette décision, attendue depuis plusieurs mois, n’est pas une surprise. Depuis trois années, la coalition de partis politiques dont fait partie Ali Benflis dénonce la fraude électorale.

Pourtant, ce choix de l’ancien candidat à l’élection présidentielle semble surtout souligner la division des partis d’opposition sur cette question. Puisque depuis le mois de septembre, la quasi-totalité des partis partenaires d’Ali Benflis a annoncé participer aux élections. Les partis islamistes, comme le RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie) qui avait boycotté le scrutin en 2012, présenteront des candidats. Un seul petit parti politique, Jil Jadid, dont le président était candidat à l’élection présidentielle de 2014, a annoncé un boycott.

De son côté, le président de la nouvelle instance de surveillance des élections, nommé par le président Abdelaziz Bouteflika, a critiqué ce week-end, le choix du boycott : un geste qui selon lui, ne fera que favoriser l’abstention.

Source: Rfi

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct