Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Aissata Diakité de Zaaban Holding : ‘’L’Afrique a besoin d’un Capital humain, un passage à l’échelle des entreprises et des Réformes institutionnelles »

Comme annoncé dans nos colonnes, notre compatriote était bien à l’Elysée le jeudi 11 juillet dernier. Unique représentante du Mali, elle a eu le privilège de s’exprimer et interpeller les Présidents Français et Ghanéens.
C’est sous le slogan « From Mopti-Sevaré to Paris -Élysée » qu’Aicha Zaaban a qualifié ce grand moment. Alors que le Président français Macron compte revoir les relations avec le continent, il a donc organisé un panel en compagnie de la diaspora. Ce cadre qui s’appelle « Parlons d’Afrique » est le premier du genre avec plusieurs figures du continent ou d’origine Africaine.

Notre compatriote a savouré son plaisir d’être invitée à participer à cette rencontre au Palais de l’Elysée en présence du Président du Ghana, Monsieur Nana AKUFO-ADDO.
Dans ses propos, elle a qualifié de « très bon départ » l’initiative qui s’avère être « magique » où entrepreneurs, hommes politiques et acteurs de la société civile s s’unissent pour porter un nouveau message autour de l’Afrique.
Face à l’illustre audience, Aicha Zaaban a estimé que « L’Afrique a besoin d’un Capital humain, un passage à l’échelle des entreprises et des Réforme institutionnelles ». Autrement dit, il faudra insister sur la formation afin d’avoir des ressources compétences et pérenniser les financements qui s’avèrent être des casse-tête. Raison pour laquelle elle mise sur les partenariats publics-privé (PPP) avant d’interpeller Emmanuel Macron. Le Président de la République Française a été mis sur un fait par la promotrice du jus Zabaan : le recours aux NTIC entre les 2 continents ; Autrement dit, quel pourrait être le nouveau postula sur le développement, la coopération et le partenariat pour changer les réformes institutionnelles, financer les projets et accompagner les transferts de technologies entre les entreprises africaines et Européennes. Elle motive cette réflexion du fait de l’importance des contributions de la diaspora à l’endroit des pays du continent, vu qu’elle est de plus en plus liée au numérique.
Plus loin, ce sera l’homologue à Macron, notamment Nana Akufo Addo du Ghana qui sera dans la collimateur d’Aissata Diakité. Tout d’abord, elle orientera ses réflexions vers la politique de nos gouvernants pour une mobilisation de la diaspora. Pour la malienne, le leadership en la matière doit être au niveau de l’Union Africaine afin que les décideurs fassent comme le Président Ghanéen, voire mieux. Ainsi donc Aicha Zaaban plaide à aller vers une politique africaine de l’UA dédiée à l’implication de la diaspora.
Confiant être venue de loin en pensant à son parcours entrepreneurial du Mali à la France, elle remerciera l’hexagone qui a reconnu son talent. C’est d’ailleurs en France que Zaaban Holding est né. Sa patrie d’origine, le Mali, sera salué pour son engagement auprès de l’entrepreneuriat des Jeunes et des Femmes. Pour clore, la jeune entrepreneure déclarera : « Paris reste aussi un petit monde où tout le monde se connaît tout comme BAMAKO et tout comme ABIDJAN ou Ouaga… »
Idrissa Keïta

Source: Le Point- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct