Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Afrique du Sud : 22 personnes retrouvées mortes dans une boîte de nuit

Le bilan des personnes retrouvées mortes dans une boîte de nuit sud-africaine le dimanche matin dernier est passé à 22 victimes, ont confirmé les autorités au cours de la journée.

Le porte-parole de la police, le général Thembinkosi Kinana, avait auparavant déclaré qu’au moins 17 corps avaient été retrouvés dans une taverne de la ville d’East London, dans la province du Cap-Oriental, en Afrique du Sud. Une enquête est en cours pour déterminer la cause des décès, a-t-il ajouté. “Nous avons tous été frappés par cette très triste nouvelle. C’est très choquant. Nous ne savons pas ce qui s’est passé exactement ici. Mais, heureusement, tous les experts sont sur place“, a déclaré le Premier ministre de la province, Oscar Mabuyane, aux journalistes présents sur les lieux. Mabuyane a ajouté que d’autres personnes retrouvées sur les lieux ont également été transportées à l’hôpital et sont dans un état critique. Par ailleurs, Selon des sources, les clients faisaient la fête à la taverne samedi soir. La police a déclaré que les personnes décédées, qui étaient pour la plupart des adolescents, ne présentaient aucun signe de blessure, expliquant que de tels décès en nombre sont rares dans les boîtes de nuit sud-africaines. « Nous continuons d’enquêter sur les circonstances de ces décès », a seulement affirmé à l’AFP un porte-parole de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana. Les victimes sont âgées de 18 à 20 ans, a ajouté le policier, sans se risquer à apporter une hypothèse pour leur décès. Un premier bilan de 17 morts avait été annoncé par le porte-parole de la police, mais dans la matinée, le bilan est monté à 20 morts, puis 21 dans la journée. « Trois blessés sont décédés à l’hôpital et il en reste deux dans un état très critique », a indiqué sur une chaîne de télévision locale Weziwe Tikana-Gxothiwe, la cheffe du service de sécurité du gouvernement provincial. Un responsable des services de santé provinciaux, Unathi Binqose, a écarté la possibilité d’une bousculade ou d’un mouvement de foule. Les télévisions locales diffusaient en boucle des images de la foule des familles et des badauds rassemblés aux alentours de ce bar d’East London, une ville d’un million d’habitants située sur l’océan Indien, à quelque 700 km au sud de Johannesburg. « C’est incroyable, c’est incompréhensible, perdre ainsi vingt jeunes gens », a lâché sous le choc le chef du gouvernement de la province du Cap oriental Oscar Mabuyane, venu dans la matinée sur les lieux de la tragédie, un simple bâtiment entouré de maisons individuelles. Beaucoup de parents dont les enfants n’ont pas passé la nuit chez eux venaient aux nouvelles, en espérant ne pas les découvrir parmi les victimes, ont expliqué des policiers qui s’efforçaient de calmer la foule des curieux. « Mes plus sincères condoléances vont aux familles des 22 adolescents qui ont perdu la vie dans une taverne de Scenery Park, à East London, aux premières heures de ce matin », a déclaré le président Cyril Ramaphosa sur Twitter. Ramaphosa, qui participe au sommet du G7 qui se tient actuellement en Allemagne, a ajouté : « Cette tragédie est d’autant plus grave qu’elle survient pendant le mois de la jeunesse. Une période pendant laquelle nous célébrons les jeunes, et nous menons des actions pour promouvoir et faire progresser les opportunités d’amélioration des conditions socio-économiques pour les jeunes de notre nation ».

Mariam Guindo

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct